Goto main content

Visite royale chez Handicap International

Belgique

La reine Mathilde s’est rendue mardi matin dans les bureaux de Handicap International à Bruxelles afin de rencontrer le directeur de l’organisation en Belgique, Erwin Telemans, ainsi que plusieurs collaborateurs. Ils ont échangé avec la souveraine sur le fonctionnement, la vision et les futurs projets de l’organisation dans plus de 60 pays, mais également ceux mis en place en 2020 pour venir en aide aux personnes handicapées durant la pandémie.

S.M. la Reine Mathilde a montré beaucoup d'intérêt pour les différentes facettes du travail réalisé par Handicap International et a promis de poursuivre son soutien à notre organisation.

S.M. la Reine Mathilde a montré beaucoup d'intérêt pour les différentes facettes du travail réalisé par Handicap International et a promis de poursuivre son soutien à notre organisation. | Copyright: A. Bertels - HI

Au cours de la discussion l'accent a été mis sur la prévention des causes de handicaps, l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées et sur l’enseignement inclusif. Le directeur a également partagé avec la souveraine les défis de l’organisation en 2020 suite à la crise du COVID-19.
 
« Avec un nombre croissant de crises et de catastrophes naturelles dans le monde, Handicap International  s'est dotée il y a une dizaine d'années d'une plateforme logistique afin de pouvoir intervenir rapidement et assurer l'accès aux besoins de base des plus vulnérables et des personnes handicapées, » a expliqué Erwin Telemans en montrant une photo d’une intervention en République Centrafricaine. « La crise du COVID-19 ne nous a pas empêché d’apporter une réponse d'urgence dans presque tous les pays où l’organisation travaille. Des biens essentiels tels que des masques buccaux, des désinfectants mais aussi des produits de première nécessité pour survivre ont été distribués. »

De la prothèse en bambou à la 3D

Graziella Lippolis, experte en réadaptation, a présenté les activités de réadaptation et l’innovation au sein de l’organisation : « En presque 40 ans d’intervention, nous sommes passés de la prothèse en bambou, à celle en cuir et bois puis en polypropylène. Depuis quelques années nous avons développé l’impression d'appareillages en 3D, mais également la télé-réadaptation en ligne. Ces séances à distance ont permis à des milliers de patients de continuer à faire leurs exercices de kinésithérapie à la maison durant le confinement.»

Des drones belges détecteurs de mines

Xavier Depreytere, responsable du projet Drones, a présenté avec enthousiasme son projet pilote de déminage avec des drones: « Avec l'aide de la Belgique, nous expérimentons au Tchad la localisation des mines sous terre à l’aide de drones munis de caméras infrarouges. C'est une avancée majeure et révolutionnaire pour les acteurs du déminage. » 

La Reine a également reçu un aperçu des activités réalisées en Belgique, notamment de sensibilisation aux thèmes défendus par l'organisation comme la mobilité, l'inclusion des personnes handicapées dans la société ou l'impact des armes explosives sur les populations civiles.

Un lacet bleu contre les mines

La Reine Mathilde a montré beaucoup d’intérêt et a posé de nombreuses questions sur les sujets abordés. Elle souhaite continuer à soutenir l'association dans sa lutte contre les mines et son aide auprès des victimes de guerre et espère dans un futur proche rendre visite aux projets de Handicap International sur le terrain. Il y a 20 ans déjà, la souveraine avait apporté son soutien durant une campagne de sensibilisation contre les mines en portant le Lacet Bleu durant le défilé de la Fête Nationale. Quelques années plus tard, elle avait rendu visite à Handicap International à Pékin où elle avait rencontré deux partenaires de l’association. Fin 2016, Sa Majesté la Reine Mathilde a reconduit le Haut Patronage qu’elle accorde à l’organisation depuis 2000.

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Education inclusive : besoin de plus de volonté politique
© Nicolas Axelrod-Ruom /HI
Insertion

Education inclusive : besoin de plus de volonté politique

L'égalité d'accès à une éducation de qualité est le quatrième des Objectifs de développement durable, des engagements globaux à atteindre d'ici 2030. À l’occasion de la conférence Educaid, nous avons demandé à Valentina Pomatto, responsable du plaidoyer pour le développement inclusif chez Handicap International, à quel point des progrès ont déjà été réalisés.

Une plus grande déduction fiscale en 2020
© Patrick Meinhardt / HI

Une plus grande déduction fiscale en 2020

La réduction d’impôt pour les dons effectués en 2020 à des institutions agréées passe de 45 à 60%.

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo
© Lukasz Kobus
Santé Urgence

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo

Trois vols humanitaires sont partis le week-end dernier de Belgique et de France à destination de la République démocratique du Congo avec à bord plus de 40 tonnes de matériel et 172 agents humanitaires prêts à s'angager dans la lutte contre le COVID-19. Ce pont aérien humanitaire est un bel exemple de coopération entre plusieurs organisations humanitaires - dont Handicap International - et l'Union Européenne.