Goto main content

Lunch & Learn

HI invites you to a Lunch & Learn on 24 April on the subject of: Does innovation make the humanitarian sector more efficient?
Invitation for the Lunch & Learn on innovation in the humanitarian sector

More than 30 million people in low-income countries need an artificial limb or an orthopedic device, but according to the World Health Organization, only 5% to 15% of them have access to these services. The development of new technologies, such as 3D printing and telemedicine, has paved the way for innovative approaches to delivering health services, including reaching patients living in remote areas or in conflict zones.
 
With the support of the Belgian Department for Development Cooperation and Humanitarian Assistance (DGD), HI and its partners have implemented a project on 3D printing of orthopedic devices and telemedicine. What are the results of this project? Does innovation make the humanitarian sector more efficient?

>> If you want to participate, please click here to register

 

Practical information

When: 24th April - 12.30-14.00 PM

Address: Rue de l'Arbre Bénit 44 - 1050 Brussels - Ubuntu meeting room
You can easily access this site by public transport. Click here for more information.                     
 

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

« Tout a changé avec ma blessure »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« Tout a changé avec ma blessure »

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. Handicap International aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de kinésithérapie.

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par Handicap International.