Presse

Alors que l’éducation est un droit pour tous les enfants dans le monde, 32 millions d’enfants handicapés ne sont pas scolarisés. Handicap International lance avant le début de la rentrée scolaire une nouvelle campagne internationale « school 4 all » afin d’attirer l’attention sur ces million d’enfants privés d’éducation. 

Un an après la libération de Mossoul, 8 millions de tonnes de restes explosifs[1] piègent encore la ville. Tandis que des milliers de blessés tentent aujourd’hui de se soigner et que plus de 300 000 déplacés survivent toujours dans les camps et les communautés. Mossoul, piégée par les restes explosifs de guerre, est une bombe à retardement. 
 

Ces derniers jours, le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le sud de la Syrie a été multiplié par quatre, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. L’aide humanitaire aux frontières n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des familles déplacées. L’offensive en cours a encore limité l’accès humanitaire, que ce soit au sein du pays ou depuis l’étranger. L'accès à l'aide humanitaire est urgent, déclare l'ONG Handicap International.

Le mardi 5 juin, cinq acteurs de la communauté humanitaire discuteront des défis qu’implique la lutte contre les violences à l’encontre des filles et des femmes, lors de la 12e édition des journées européennes du développement, à Bruxelles. Il est essentiel de mettre un terme à la violence à caractère sexiste pour atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Submergé par le nombre de blessés et limité par le blocus, le système de santé à Gaza n’arrive pas à retenir les centaines de blessés en besoin urgent de soins de réadaptation.  L’ONG humanitaire Handicap International (HI) décide d’étendre ses activités à Gaza et offre son expertise en soins de réadaptation d'urgence pour que les blessés aient les meilleures chances possibles de guérison.     

A l’occasion de la Conférence de Bruxelles de soutien à l’avenir de la Syrie et à sa région, les 24 et 25 avril à Bruxelles, Handicap International (HI) délivre un message clair aux participants : « Protégez les civils syriens et les travailleurs humanitaires, donnez aux victimes du conflit l’espoir d’un avenir. »

Ce lundi 9 avril, Axelle Red, l’ambassadrice de Handicap International, a rencontré des réfugiés syriens dans un camp de réfugiés en Jordanie. L’organisation conduit dans ce camp des actions en soutien aux réfugiés qui ont fui le conflit syrien, notamment les personnes blessées ou particulièrement vulnérables.

À l'occasion du 7e anniversaire du conflit en Syrie, Handicap International rappelle à quel point les Syriens sont victimes d’un conflit marqué par l’utilisation massive et continue d’armes explosives. Les bombardements et les pilonnages en zones peuplées, qui sont devenus courants dans les conflits actuels en Iraq, en Syrie et au Yémen, tuent et blessent à 92 % des civils. En 2017, on comptait en moyenne 91 attaques par jour, soit une attaque toutes les 15 minutes.

Dans le monde, plus d'une femme sur trois subit des violences physique, psychologique ou sexuelles. Les femmes et filles handicapées sont près de dix fois plus exposées à ce type de violence. Ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Handicap International rappelle l'importance de sensibiliser les femmes au sujet de leur droits et de renforcer leur pouvoir de décision.

En 2018, Handicap International célèbre 35 ans d’action aux côtés des personnes handicapées et vulnérables. À cette occasion, l’ONG arbore un nouveau logo et une nouvelle signature. 

Pages