Goto main content

Enfants victimes de guerre : aidons-les à retrouver leur insouciance !

Aidez d’autres enfants à sourire de nouveau à la vie !

Nos spécialistes remettent debout des enfants qui ne veulent qu’une chose :
retrouver leur joie de vivre.

 

Tous les jours, les populations civiles vivant dans des pays en guerre paient le prix le plus élevé. Rien qu’en Syrie et au Yémen, des dizaines de milliers d’enfants et d'adultes endurent d'immenses souffrances dues à des conflits dont on ne voit pas la fin. Les bombes tombent à l'aveugle, détruisant aussi bien les maisons, les hôpitaux et les écoles que les cibles militaires. Des enfants sont tués, blessés aussi bien dans leur corps que dans leur esprit. Nos équipes de kinésithérapeutes et de travailleurs psycho-sociaux aident ceux qui survivent à reprendre le chemin de leur vie. Découvrez comment ces enfants arrivent à se remettre debout !

Votre soutien permet tous ces sourires !

Abdullah a surmonté ses traumatismes

Abdullah a été gravement blessé lors d'un bombardement alors qu'il jouait dehors avec des amis. Il a perdu son cousin, qu'il considérait comme un frère. Abudllah a dû être amputé. Traumatisé, il n'avait plus goût à rien, était totalement perdu. Il avait peur des médecins qui venaient le voir et hurlait lorsque le kinésithérapeute cherchait à lui faire faire des exercices de rééducation. Petit-à-petit, Abdullah a repris confiance en lui. Aujourd'hui, il peut remarcher !

Copyright: 

© ISNA Agency / HI

Tariq retrouve la joie de marcher

Lorsque des bombes pleuvent sur la ville, elles tuent ou mutilent des civils. C’est le sort qu’a subi Tariq, un jeune Yéménite, qui s’est retrouvé amputé d’une jambe après avoir été blessé par un obus à l’âge de 8 ans. Grâce aux kinésithérapeutes de Handicap International, il a pu recevoir une prothèse et suivre des séances de rééducation. Jour après jour, il retrouve la joie de marcher, sauter et jouer avec ses amis.

© ISNA Agency / HI

Fatehia rit et rêve de nouveau

« On m’a apporté des béquilles. Je les détestais parce qu'elles me rendaient laide ! » se souvient Fatehia, une fillette traumatisée par l’attaque aérienne qui a détruit son école il y a trois ans. Grâce au suivi psychologique de nos équipes, elle accepte mieux son handicap et reprend goût à la vie. Celle qui était devenue mutique a retrouvé son sens de l'humour. Elle rit beaucoup, et de tout ! Plus tard, elle veut devenir dentiste, mais aussi une brillante artiste à ses heures perdues.

© ISNA Agency / HI

Marwan motivé comme jamais

Ce jeune garçon a perdu sa jambe lors d’une attaque aérienne qui a touché sa maison pendant qu’il dormait. En séance de rééducation, Marwan s’applique à se déplacer avec sa nouvelle prothèse. Sa motivation : pouvoir rejouer au football, son jeu préféré ! Malgré les difficultés, son tempérament joyeux reprend toujours le dessus. Il nous dit qu’il souhaite devenir médecin lorsqu’il sera grand : « Un médecin qui soigne les jambes des gens » précise-t-il, très sérieux.

© ISNA Agency / HI

Hala a fini par se remettre debout !

Hala jouait devant chez elle lorsqu’un obus l’a mutilée. Traumatisée, elle refusait de porter une prothèse. Pas à pas, nos équipes l’ont mise en confiance. « Comme elle adore les ballons, nous avons trouvé un subterfuge pour l’amener à marcher en utilisant des dizaines de petits ballons! » raconte un kiné. Aujourd’hui, Hala sait marcher avec sa prothèse. « Ma fille a épuisé tout le monde au cours du processus mais elle a fini par se remettre debout ! », plaisante sa maman.

© ISNA Agency / HI

À quoi sert concrètement votre don ?

 
Une salle de kinésithérapie nouvellement équipée avec des tables de kiné, des ballons d’exercice, … Une salle de kinésithérapie nouvellement équipée avec des tables de kiné, des ballons d’exercice, … Une salle de kinésithérapie nouvellement équipée avec des tables de kiné, des ballons d’exercice, … Une salle de kinésithérapie nouvellement équipée avec des tables de kiné, des ballons d’exercice, …

Handicap International équipe les centres de revalidation avec du matériel spécialisé, afin de permettre aux patients de recevoir le soutien médical de haute qualité dont ils ont besoin.

Les centres soutenus par Handicap International fournissent aux patients des soins de réadaptation. Ils distribuent aussi des aides à la mobilité : béquilles, chaises roulantes et des appareillages orthopédiques (orthèses, prothèses).

Un homme jeune assis dans une chaise roulante. Un spécialiste de Handicap International examine son orthèse. Un homme jeune assis dans une chaise roulante. Un spécialiste de Handicap International examine son orthèse. Un homme jeune assis dans une chaise roulante. Un spécialiste de Handicap International examine son orthèse. Un homme jeune assis dans une chaise roulante. Un spécialiste de Handicap International examine son orthèse.
 
Une spécialiste montre une feuille à une petite fille assise sur un tapis de jeu. Une spécialiste montre une feuille à une petite fille assise sur un tapis de jeu. Une spécialiste montre une feuille à une petite fille assise sur un tapis de jeu. Une spécialiste montre une feuille à une petite fille assise sur un tapis de jeu.

Les spécialistes de Handicap International s’efforcent d’apporter un soutien psychologique en plus des soins de réadaptation proposés à leurs patients, que ce soit pour que ces patients expriment leurs traumatismes ou pour les aider à accepter leur handicap. Ils apportent aussi un soutien aux proches.

Handicap International organise des sessions de formations spécifiques et de sensibilisation pour les kinésithérapeutes et le personnel soignant des structures médicales travaillant sur les soins de réadaptation et la prise en charge des blessures de guerre.

Un formateur de Handicap International conseille un technicien orthopédiste occupé à fabriquer une prothèse. Un formateur de Handicap International conseille un technicien orthopédiste occupé à fabriquer une prothèse. Un formateur de Handicap International conseille un technicien orthopédiste occupé à fabriquer une prothèse. Un formateur de Handicap International conseille un technicien orthopédiste occupé à fabriquer une prothèse.