Goto main content

Kay Reh blessé par un engin explosif dans son champ

Prévention Réadaptation
Thaïlande

Depuis 2012, Handicap International a sensibilisé près de 13 000 personnes vivant dans les neufs camps de réfugiés situés le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar sur les risques liés aux engins explosifs.

 

Kay Reh blessé par un engin explosif dans son champ

Kay Reh blessé par un engin explosif dans son champ | © HI

Kay Reh, 17 ans, vit dans le camp de Ban Mai Nai Soi, situé dans la province de Mae Hong Son, en Thaïlande. Sa famille a une petite ferme de l’autre côté de la frontière, côté birman, où Kay Reh travaille régulièrement.

Le 6 mai 2020, Kay Reh travaillait dans les champs avec sa maman quand il déterre un objet étrange et le ramène dans sa cabane. Il frappe l’objet trois fois avec sa hache. C'est l'explosion. Kay Reh perd connaissance. Sa maman appelle à l’aide. Le jeune homme est emmené d’urgence à l’hôpital. Malgré les soins d’urgence reçus, Kay Reh a été blessé aux yeux, au visage, à la poitrine gauche, au ventre, à la cuisse et aux doigts de la main droite.

Ce témoignage montre que malgré les efforts de nos équipes et après avoir déjà sensibilisé près de 13 000 personnes dans ces 9 camps de réfugiés, combien les habitants ne sont toujours pas suffisamment informés au sujet de ces risques.

La priorité ? Informer !

C'est pourquoi Handicap International poursuit inlassablement les séances d’éducation aux risques. Les jeunes font l'objet d'une attention particulière. C'est ainsi que nos agents de sensibilisation ont mené des actions eti informé plus de 1300 élèves.

« J’ai vu de nombreux civils tués et blessés par des engins explosifs de guerre. Informer les populations à ce sujet est une priorité»,

témoigne Naw Wah Gay, née dans le village de Masaw, situé dans l’état Karen et fortement touché avec la présence de nombreux engins explosifs. Elle travaille comme médecin à l’hôpital Ban Dong Yangh où elle a soigné de nombreuses victimes.

Handicap International propose aussi un accompagnement psychologique aux victimes des accidents de mines.

 

Publié le : 4 novembre 2020

Pour aller plus loin

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !
© T. Freteur / HI
Réadaptation Santé

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !

Suite à un incendie quand il était petit, Dieudonné a été amputé d’une jambe. Après avoir reçu une nouvelle prothèse grâce au soutien de Handicap International, il réapprend à marcher et commence même à jouer au foot.

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi
© E. Koka / HI
Insertion Réadaptation

Travail et accessibilité : l'histoire de Zawadi

Zawadi vit dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya, où elle gère une petite entreprise. Grâce à des formations, Handicap International l'a aidée à faire face aux effets du COVID-19 et à développer son activité.

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence chez Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Elle témoigne de son expérience.