Goto main content

Rwanda : Handicap International distribue de la nourriture aux familles durant l’épidémie du Covid-19

Urgence
Rwanda

Handicap International distribue de la nourriture et des sacs de farine aux familles durant le confinement au Rwanda.

 

Les équipes de HI distribuent des sacs de nourriture

Les équipes de HI distribuent des sacs de nourriture aux familles dans le district de Rutsiro durant l'épidémie Covid-19 | © HI

Le Rwanda est également touché par l’épidémie du covid-19. HI, qui travaille dans le pays depuis 1994, a adapté ses activités dans ses différentes zones d’intervention. Cette semaine, les équipes de HI poursuivent la distribution de nourriture aux familles afin qu’elles puissent se nourrir durant le confinement. Ces familles reçoivent aussi un équipement de protection contre le Covid-19.

L’association a aussi distribué des sacs de farine aux parents d’enfants handicapés dans le camp de réfugiés de Mahama, dans la province de l’Est, afin de prévenir la malnutrition de ces enfants, et de renforcer leur système immunitaire, ainsi que de la nourriture et des masques de protection à plus de 330 familles de personnes épileptiques dans le district de Rubavu fin mai 2020.

Publié le : 14 septembre 2021

Pour aller plus loin

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.

« Tout a changé avec ma blessure »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« Tout a changé avec ma blessure »

Hozeifa a été blessé en 2016, lors d’un bombardement à Idlib, en Syrie. Désormais paraplégique, il vit dans une tente avec le reste de sa famille au Liban. Handicap International aide Hozeifa à s’adapter à sa nouvelle situation avec des sessions de soutien psychologique et de kinésithérapie.

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »
© P.Poulpiquet/Handicap International
Urgence

« J’avais l’impression de vivre un cauchemar »

Mayada, 48 ans, vient de la banlieue de Damas, en Syrie. En 2014, lorsqu’une bombe est tombée sur sa maison, elle a perdu son mari et sa fille. Elle-même a été blessée et a dû être amputée. Au Liban, où elle est réfugiée depuis deux ans, Mayada a été appareillée d’une prothèse par Handicap International.