Goto main content

COVID-19 au Rwanda : une aide alimentaire pour les enfants handicapés

Prévention Réadaptation Santé
Rwanda

"Grâce à l'aide alimentaire, ma petite fille ne risque pas de souffrir de malnutrition en plus de son handicap..." Ce sont les mots de Kapitolina, quelques semaines après avoir reçu l'aide alimentaire de Handicap International pour la première fois. L'aide alimentaire fait partie des mesures de soutien aux parents d'enfants handicapés. Ce soutien est fourni depuis 2018 et se poursuit pendant la période de confinament pour atténuer les effets négatifs du Covid-19 sur les familles.


 

© HI

Kapitolina est une femme de 59 ans. Réfugiée burundaise, elle est arrivée il y a cinq ans au camp de Mahama, dans la province de l'Est. En avril dernier, elle a reçu les rations SOSOMA de Handicap International comme complément alimentaire pour son enfant adoptif Benine Niragire. La fillette de 5 ans est paralysée des quatre membres après un traumatisme crânien.

"Trouver de la nourriture est un gros problème pendant ce confinement..."

Pour Kapitolina, il n'est pas facile de trouver de la nourriture pour sa fille car de nombreuses activités ont été suspendues. "Avant le confinement, dit-elle, j'allais parfois aider dans la communauté d'accueil, où je trouvais de la nourriture pour mon enfant. Maintenant que je ne peux plus y aller, trouver de la nourriture est un gros problème". Grâce au soutien de H.I., Benine bénéficie toujours d'une alimentation complémentaire.

Chaque enfant reçoit 3 kg de repas SOSOMA chaque mois. Pour les 252 enfants handicapés et les 300 familles pauvres, l'aide arrive au bon moment, car les mesures strictes de distanciation physique ne permettent pas de travailler ou de s'approvisionner d'une autre manière. Pour la majorité, ce soutien a un impact majeur sur les conditions de vie.

Une mère attentionnée

Kapitolina ne craint donc pas que sa petite fille souffre de malnutrition : "Grâce au repas SOSOMA reçu de HI, mon enfant n'a pas de problèmes nutritionnels et n'est donc pas menacée de malnutrition. Chaque matin, je prépare son porridge pour qu'elle puisse passer la journée. Je m'assure qu'elle ne développe pas de malnutrition et que son développement physique et cognitif n'est pas entravé. "Je suis fier que grâce à sa croissance et à ses capacités fonctionnelles, elle puisse maintenant s'asseoir et communiquer sans problème lorsqu'elle veut aller aux toilettes, par exemple.

Kapitolina est très attentive à Benine, et elle fait tout son possible pour que sa fille continue à progresser. Depuis février 2018, Benine suit un traitement de réadaptation grâce à Handicap International. Benine a subi un traumatisme crânien alors qu'elle était bébé. Elle a été blessée et abandonnée par sa mère biologique qui se débattait avec des problèmes psychologiques. Avec Kapitolina comme mère adoptive, elle est heureuse désorrmais.

 

Publié le : 2 juin 2020

Pour aller plus loin

7 choses à savoir sur le conflit au Soudan
© M. Degue Mohassingar / HI
Prévention Urgence

7 choses à savoir sur le conflit au Soudan

Le 15 avril 2023 un conflit armé a éclaté au Soudan. Dès le mois de mai 2023, Handicap International s'est mobilisé à l'Est du Tchad pour soutenir et prendre en charge les réfugiés soudanais fuyant la violence.

Au Laos, Handicap International accompagne 200 enfants autistes sur le chemin de l'école
© V. Teppalath / HI
Insertion Santé

Au Laos, Handicap International accompagne 200 enfants autistes sur le chemin de l'école

Handicap International soutient l’inclusion d’enfants présentant des troubles du développement, dont l’autisme, dans les provinces de Champasak et Houaphan.

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe
© M. Itouhar / HI
Réadaptation Urgence

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe

Présent au Maroc depuis 1993, Handicap International œuvre aux côtés de ses partenaires pour apporter une aide en réadaptation aux victimes du séisme ayant frappé le pays en septembre.