Accès direct au contenu

3 ans après, HI toujours aux côtés des victimes

Réadaptation Urgence
Népal
Il y a trois ans, la terre tremble au Népal. Plus de 8 000 personnes perdent la vie, et plus de 22 000 autres sont blessées. Handicap International (HI), présente sur place, intervient immédiatement auprès des personnes affectées, et vient en aide à plus de 15 000 personnes.
Ramesh, un jeune homme de 20 ans amputé des deux jambes, assis sur son fauteil roulant dans une rue de Katmandou

Il y a trois ans, la terre tremble au Népal. Plus de 8 000 personnes perdent la vie, et plus de 22 000 autres sont blessées. Handicap International (HI), présente sur place, intervient immédiatement auprès des personnes affectées, et vient en aide à plus de 15 000 personnes.

Ramesh, 20 ans, se souvient de ce 25 avril 2015 : « J’étais dans le petit hôtel où je travaillais. Je me suis retrouvé écrasé sous les pierres. Je suis resté là au moins une heure, conscient, dans la douleur. Plus tard, j’ai dû être amputé. Je voulais devenir quelqu’un de bien. Après l’accident, je me suis dit que je ne pouvais plus rien devenir ».

Sudan est kinésithérapeute. Lui non plus n'oubliera jamais ce jour: " Quand les secousses se sont calmées, c’était l’apocalypse. Beaucoup de gens étaient morts, on a dû transporter les cadavres. Les jours et mois qui ont suivi, on a travaillé énormément, sans relâche. Il y avait tellement de personnes blessées. J’ai appris à garder mon sang froid et à travailler dans un contexte d’urgence. Aujourd’hui, je pense que je sais tout faire. »

Une aide pour des milliers de personnes

HI est venue en aide à de nombreuses personnes qui, comme Ramesh, ont été victimes du séisme. L’association a mené plus de 34 000 séances de réadaptation et de soutien psychologique auprès de plus de 15 000 personnes et a fourni 6 300 prothèses, orthèses, etc. aux personnes blessées. HI a également distribué plus de 4 300 kits comprenant des tentes, kits de cuisine, kits d’hygiène, couvertures, etc., auprès de plus de 2 200 familles. HI a aussi géré le stockage et le transport de plus de 5 400 tonnes de matériel humanitaire dans les villages reculés. Plus de 1 500 ménages affectés par le séisme ont reçu un soutien financier pour relancer une activité professionnelle (élevage de chèvres, petit magasin, etc.). De plus, durant l’hiver 2015, l’association a distribué des vêtements chauds, des couvertures, des bâches, etc. à plus de 9 000 personnes fragilisées suite au séisme.

Enfin, l’association a aussi permis aux personnes les plus fragiles d’avoir accès aux services humanitaires (éducation, soins de santé, etc.) des autres organisations, et a sensibilisé plus de 3 000 personnes afin qu’ils tiennent compte des personnes les plus fragiles dans la gestion des risques de catastrophes naturelles.

Encore aujourd'hui

Aujourd’hui, HI compte une équipe de 70 personnes au Népal. L’association soutient notamment cinq centres de réadaptation dans le pays, aide les victimes du séisme à retrouver une nouvelle activité professionnelle, assure l’accès à l’école pour les enfants handicapés. HI aide également les victimes des inondations d’août 2017 à retrouver de nouveaux moyens de subsistance.

 

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.