Goto main content

40 ans d’engagement

Innovation Mines et autres armes Réadaptation

Cette année, cela fait 40 ans que Handicap International se bat pour plus d’équité et de justice pour les personnes vulnérables, notamment les personnes handicapées, à travers le monde. Un combat porté par des valeurs d’humanité, d’engagement, d’inclusion et d’intégrité, partagées par un réseau international porteur d’espoir pour des milliers de personnes.

Jean-Baptiste Richardier avec l'un des premiers patients dans un camp de réfugiés

Jean-Baptiste Richardier, l'un des fondateurs de Handicap International, avec l'un des premiers patients dans le camp de réfugiés de Khao-I-dang | © Handicap International

D’un sentiment d’indignation à un mouvement mondial

En 1982, en Thaïlande, deux médecins français s’indignaient face à l'injustice dont étaient victimes les réfugiés cambodgiens blessés par les mines antipersonnel, laissés pour compte après avoir été blessés à vie. C’est de ce sentiment d’indignation qu’est née Handicap International.

Depuis 40 ans, nous nous engageons aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, en agissant et en témoignant pour répondre à leurs besoins essentiels, améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.
 

« Rendre possible ce qui semblait impossible »
Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de HI.

 

Des défis de taille, relevés et à venir

Des accomplissements

Face au nombre considérable de victimes de mines antipersonnel, Handicap International décida très rapidement de s’y attaquer et de faire de la lutte contre les mines son cheval de bataille. En 1995, on constatait les premiers fruits de cet important travail de plaidoyer : la Belgique était le premier pays au monde à interdire l’utilisation de ces armes. Deux ans plus tard, le Prix Nobel de la paix est attribué à la Campagne internationale contre les mines, dont HI est cofondatrice.

En 2006, les Nations Unies ont adopté la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, rappelant que les droits de l’Homme sont universels et s’appliquent également aux personnes handicapées. Nous y avions aussi contribué.

40 ans plus tard, le combat continue

Aujourd’hui, nous continuons de lutter pour plus d’inclusion pour les personnes handicapées, parce que les droits des personnes handicapées sont encore régulièrement bafoués, notamment quand il s’agit de l’accessibilité aux soins de santé et à l’éducation. Notre combat contre le bombardement des civils et l’utilisation de bombes à large rayon d’impact en zones peuplées continue, lui aussi.

Le déminage humanitaire reste actuel et nécessaire

Depuis la signature du Traité d’interdiction des mines antipersonnel, dit Traité d’Ottawa, il y a 25 ans, la présence des mines dans les sols a reculé. Mais les combattants ont fait évoluer les armes qu’ils utilisent, et avec elles la nature de la menace, obligeant les démineurs à se réinventer.

L’utilisation de drones pour enquêter sur la présence ou l’absence de mines dans les sols est une révolution dans le déminage humanitaire. Des surfaces importantes peuvent être survolées en un temps record, permettant une cartographie précise des zones polluées. « Après le Tchad, nous testons aujourd’hui l’utilisation de drones dans deux autres pays, en Irak et au Liban », nous explique Xavier Depreytere, responsable du projet Drones chez HI. « La tâche est immense, plus de 60 pays sont encore contaminés par des mines ».

Des techniques en évolution

Depuis les prothèses faites de cuir et de bois au début des années 80, jusqu’au orthèses imprimées en 3D, en passant par le polypropylène ou la résine, HI tente d’innover sans cesse dans les techniques d’orthoprothésie, toujours en respectant le principe de la technologie appropriée. En effet, en fonction des éléments disponibles localement, l’une ou l’autre technique sera à privilégier, en mettant toujours l’accent sur la qualité du résultat final.

« Finalement, la technologie importe peu, tant que la qualité est au rendez-vous ».
Christophe Van Geel, spécialiste en réadaptation

Publié le : 19 juillet 2022

Pour aller plus loin

Haïti : un an après le séisme, Handicap International continue de soutenir les rescapés
© G.H.ROUZIER / HI
Réadaptation Santé Urgence

Haïti : un an après le séisme, Handicap International continue de soutenir les rescapés

Suite au séisme du 14 août 2021, Handicap International (H.I.) redéploie ses activités en urgence. Un an après, les besoins restent immenses et l’association aide toujours des milliers de rescapés.

Marchez avec Handicap International Réadaptation

Marchez avec Handicap International

Handicap International vise à sensibiliser le grand public à l'importance de l’accès aux soins de réadaptation de qualité pour tous. Pour y parvenir, quoi de mieux que de se mettre soi-même en mouvement ? Handicap International (H.I.) propose aujourd'hui 7 itinéraires de promenades uniques en Belgique. Ces promenades sont présentées dans le cadre de la campagne "We Move Together".

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."
Handicap International
Mines et autres armes Urgence

"Les personnes handicapées ont peur de sortir de chez elles."

La situation des personnes handicapées au Yémen est désespérée. Difficultés à fuir les violences, à accéder à l'aide…Yasmine Daelman, responsable plaidoyer, explique la situation.