Accès direct au contenu

Aide d'urgence dans le plus grand camp de réfugiés du monde

Urgence
Kenya
Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

A l'automne 2011, l'évolution des conditions de sécurité a rendu très difficile la poursuite des actions à Dadaab. Pourtant, entre janvier et mai 2012, 4.000 personnes vulnérables ont été identifiées. Plus de 1.000 sessions de revalidation et plus de 300 sessions de soutien psychologique ont été organisées à leur intention. Plus de 2.000 aides de marche (comme des béquilles) ont aussi été distribuées. En outre, Handicap International a ouvert des points d'aide pour les personnes handicapées. Les réfugiés peuvent s'y rendre pour s'informer sur les services les plus courants et recevoir des soins de kinésithérapie de base. Handicap International travaille également en coopération avec d'autres organisations. Lorsque nos équipes ne peuvent pas fournir l'aide nécessaire, elles orientent les personnes vulnérables vers d'autres acteurs humanitaires et à l'inverse, Handicap International offre un appui en revalidation à plusieurs organisations et donne, dans les hôpitaux, des soins de kinésithérapie respiratoire aux enfants sous-alimentés de moins de cinq ans.

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.