Accès direct au contenu

Aide d'urgence dans le plus grand camp de réfugiés du monde

Urgence
Kenya
Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

A l'automne 2011, l'évolution des conditions de sécurité a rendu très difficile la poursuite des actions à Dadaab. Pourtant, entre janvier et mai 2012, 4.000 personnes vulnérables ont été identifiées. Plus de 1.000 sessions de revalidation et plus de 300 sessions de soutien psychologique ont été organisées à leur intention. Plus de 2.000 aides de marche (comme des béquilles) ont aussi été distribuées. En outre, Handicap International a ouvert des points d'aide pour les personnes handicapées. Les réfugiés peuvent s'y rendre pour s'informer sur les services les plus courants et recevoir des soins de kinésithérapie de base. Handicap International travaille également en coopération avec d'autres organisations. Lorsque nos équipes ne peuvent pas fournir l'aide nécessaire, elles orientent les personnes vulnérables vers d'autres acteurs humanitaires et à l'inverse, Handicap International offre un appui en revalidation à plusieurs organisations et donne, dans les hôpitaux, des soins de kinésithérapie respiratoire aux enfants sous-alimentés de moins de cinq ans.

Pour aller plus loin

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.

 

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours » à 500 personnes

L’explosion du 4 août à Beyrouth a traumatisé toute une population. En deux semaines, les équipes de HI ont apporté une aide psychologique d’urgence à près de 500 personnes.