Accès direct au contenu

Aide d'urgence dans le plus grand camp de réfugiés du monde

Urgence
Kenya
Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

Handicap International travaille depuis 2007 à Dadaab (Kenya), le plus vaste camp de réfugiés du monde. Au cours de l'été 2011, la sécheresse et la famine ont sévi dans la Corne de l'Afrique, ce qui provoqua un nouvel afflux de réfugiés. Une équipe de secours d'urgence fut rapidement envoyée sur place pour aider les plus vulnérables parmi ces réfugiés. L'attention de nos équipes va d'abord aux personnes handicapées, aux enfants sans parents, aux femmes enceintes et aux malades chroniques.

A l'automne 2011, l'évolution des conditions de sécurité a rendu très difficile la poursuite des actions à Dadaab. Pourtant, entre janvier et mai 2012, 4.000 personnes vulnérables ont été identifiées. Plus de 1.000 sessions de revalidation et plus de 300 sessions de soutien psychologique ont été organisées à leur intention. Plus de 2.000 aides de marche (comme des béquilles) ont aussi été distribuées. En outre, Handicap International a ouvert des points d'aide pour les personnes handicapées. Les réfugiés peuvent s'y rendre pour s'informer sur les services les plus courants et recevoir des soins de kinésithérapie de base. Handicap International travaille également en coopération avec d'autres organisations. Lorsque nos équipes ne peuvent pas fournir l'aide nécessaire, elles orientent les personnes vulnérables vers d'autres acteurs humanitaires et à l'inverse, Handicap International offre un appui en revalidation à plusieurs organisations et donne, dans les hôpitaux, des soins de kinésithérapie respiratoire aux enfants sous-alimentés de moins de cinq ans.

Pour aller plus loin

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth
© Anwar AMRO / AFP
Urgence

Besoins importants de réadaptation à Beyrouth

Les blessures provoquées par les énormes explosions qui se sont produites mardi à Beyrouth comprennent des brûlures, des fractures et des amputations, en plus des milliers de blessures mineures et majeures causées par le verre brisé. 500 personnes auront probablement besoin d'une rééducation physique pour se rétablir.

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de Handicap International
© Mikhail Alaeddin / Sputnik /AFP PHOTO
Urgence

Les victimes de l'explosion à Beyrouth auront besoin de l'aide de Handicap International

Les scènes de dévastation qui ont suivi une énorme explosion à Beyrouth ne laissent aucun doute quant aux besoins immédiats et urgents des plus de 5 000 personnes blessées. L'équipe d'experts de Handicap International déjà basée dans le pays est prête à aider ceux qui en ont besoin.

Madame Dhahobo ne laissera pas passer le virus !
© HI
Prévention Réadaptation Santé

Madame Dhahobo ne laissera pas passer le virus !

Une équipe de Handicap International rend visite à Mrs Dhahabo, une femme de caractère dans la septantaine vivant dans un camp de réfugiés au Kénya. Elle apprend aux plus vulnérables dont les personnes handicapées comme Madame Dhahobo à se protéger contre la COVID-19.