Goto main content

Un député fédéral reçoit la Médaille de la Protection des civils

Le député fédéral Samuel Cogolati reçoit la Médaille de la Protection des civils pour son rôle décisif dans l’aboutissement de l'Accord international contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

La Conférence de Dublin met fin à un processus diplomatique de trois ans. Elle voit la conclusion du tout premier accord international interdisant l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées. Cet accord offre aux pays la chance de mettre fin aux bombardements en zones urbaines et de s’attaquer à leurs conséquences humanitaires.

Ce jeudi 24 novembre, au sein de la Chambre des représentants, en présence de l’artiste belge Axelle Red, ambassadrice de Handicap International Belgique depuis 2017, nous avons célébré cette victoire historique et remis à Samuel Cogolati, membre du parti Ecolo et membre de la Chambre des représentants, la Médaille de la protection des civils « pour services à la protection des populations civiles », qui récompense son soutien décisif à la concrétisation de cet accord. C'est la première fois qu'une ONG décerne une telle médaille. Handicap International entend ainsi témoigner sa reconnaissance à une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle à la protection des populations civiles dans les conflits armés.

Alma Taslidžan, chargée de plaidoyer pour le désarmement et la protection des civils chez Handicap International explique : « Cette médaille témoigne de notre immense reconnaissance à l’égard de l’action de Samuel Cogolati, et par extension, de notre soutien à toutes les personnes victimes de bombardements et auxquelles nous venons en aide en Syrie, au Yémen, en Ukraine, en Irak… »
 

« Je suis fier que ce combat conjoint porte enfin ses fruits »

Le député fédéral Samuel Cogolati collabore depuis plusieurs années déjà avec Handicap International en vue de la concrétisation de l’accord international interdisant les bombardements en zones urbaines. « Samuel Cogolati est entre autres l’un des acteurs à l’origine de la déclaration conjointe signée par 274 députés de huit pays et le Parlement européen en 2021 », souligne Erwin Telemans, directeur général de Handicap International Belgique. En mai 2021, une large majorité de parlementaires belges a approuvé une résolution visant à protéger les civils contre les armes explosives. Le parlement belge est ainsi le premier parlement au monde à avoir adopté une déclaration politique internationale dans ce domaine.

« Pour notre parlement, les civils – la grande majorité des victimes des conflits – ne sont pas des dégâts collatéraux, mais bien des vies humaines qui doivent être protégées à tout prix », affirme le député fédéral Samuel Cogolati. « Après toutes ces années de mobilisation aux côtés de Handicap International ici en Belgique, sur le terrain en Irak et aux Nations Unies à Genève, je suis fier que ce combat conjoint porte enfin ses fruits et que la communauté internationale adopte la déclaration contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées. »

Le combat continue

Pour Alma Taslidžan de Handicap International, « malgré ce nouvel accord international, le combat est loin d’être terminé ». « Il nous faut encore convaincre de nombreux pays d’y adhérer. Sans compter que l’accord doit être strictement mis en œuvre par les signataires. Depuis 2011, les armes explosives ont fait près de 300 000 victimes civiles. Il faut mettre fin à cette situation intolérable. Handicap International va donc poursuivre son combat et ensemble, nous mettrons tout en œuvre pour mettre fin aux bombardements en zones peuplées. »

Publié le : 25 novembre 2022

Pour aller plus loin

Une chaise roulante qui fait toute la différence
© T. Freteur / HI
Insertion

Une chaise roulante qui fait toute la différence

Daïsane est née avec les pieds bots. Depuis que HI lui a fourni une chaise roulante adaptée, elle peut se déplacer en toute autonomie et profiter de la récréation avec les autres enfants de sa classe.

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !
© T. Freteur / HI
Réadaptation Santé

Pouvoir mettre deux chaussures, enfin !

Suite à un incendie quand il était petit, Dieudonné a été amputé d’une jambe. Après avoir reçu une nouvelle prothèse grâce au soutien de Handicap International, il réapprend à marcher et commence même à jouer au foot.

 Mahamat va enfin à l’école
© HI
Insertion

Mahamat va enfin à l’école

Au camp de réfugiés de Kousseri, au Lac Tchad, Mahamat décide que son handicap ne sera pas un frein pas à poursuivre sa scolarisation.