Accès direct au contenu

Ismail, victime d’une mine anti-personnel, se tient à nouveau debout

Insertion Mines et autres armes Réadaptation
Liban

Ismail a perdu ses deux jambes lors de l’explosion d’une mine quand il avait 14 ans. Handicap International lui apprend à marcher avec ses nouvelles prothèses.

Ismail est heureux d’avoir reçu ses nouvelles prothèses

Ismail est heureux d’avoir reçu ses nouvelles prothèses | © HI

Après une explosion de mine en 2014, Ismaël a dû être amputé des deux jambes au-dessus du genou. Sa vie a basculé et il s’est senti exclu. Des prothèses adaptées sont cruciales pour l’autonomie et les activités du quotidien.


La dernière paire de prothèses qu’Ismail utilisait n’était plus adaptée. Aujourd'hui, il a 17 ans. On grandit beaucoup pendant l'adolescence. Ses anciennes prothèses étaient devenues trop petites et ne correspondaient plus à sa taille. Il fallait les changer…


« Des prothèses trop petites peuvent entrainer une gêne et des complications importantes, empêchant Ismail de se déplacer de manière autonome », explique la kinésithérapeute de HI »,

Rana Al Adbel.


Les équipes de réadaptation de Handicap International ont évalué son l’état physique et fourni de nouvelles prothèses, adaptées à sa taille, pour qu’il puisse continuer à marcher et vivre normalement.


Vivre dignement

La famille d’Ismail se compose de deux parents et six enfants âgés de cinq à vingt-sept ans. Ils vivent dans une zone rurale très isolée et inaccessible.

Ils sont directement touchés par la pandémie COVID-19 car ils n’ont plus les moyens d’acheter les produits de première nécessité, notamment la nourriture, dont ils ont besoin.

Ismail ne souhaite pas retourner vivre en Syrie car la situation est toujours instable et dangereuse dans sa région d’origine.

Il aimerait suivre une formation et trouver un emploi stable.


« Je veux gagner de l’argent pour permettre à ma famille de vivre dignement »,

affirme-t-il.

 

Published on: 13 novembre 2020

Pour aller plus loin

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »
© Tannourine / HI
Mines et autres armes

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »

Le rapport 2020 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes de mines, la majorité des victimes étant des civils. Mais la pandémie de COVID-19 a entraîné des défis imprévus.

Quand tombe la bombe
© Martin Crep/HI
Mines et autres armes

Quand tombe la bombe

Aujourd'hui, 90% des victimes des bombardements sur les zones densément peuplées sont des civils. Quel est le prix payé par la population lors des conflits aujourd'hui ? Quelles sont les solutions ?

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.