Accès direct au contenu

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes

Urgence
Liban

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.

 

Nada Baghdadi, 27 ans, a une fracture de la jambe causée par l'explosion du port de Beyrouth le 4 août.

Nada Baghdadi, 27 ans, a une fracture de la jambe causée par l'explosion du port de Beyrouth le 4 août. | ©Tom Nicholson / HI

Les volontaires de HI sillonnent les quartiers de Quarantaine ou Basta pour identifier des personnes blessées et qui ont besoin d’aide pour surmonter cette terrible épreuve.

Nada Baghdadi habite dans un quartier proche du port de Beyrouth. Elle se trouvait chez elle lorsque les explosions du 4 août se sont produites.

Une première aide matérielle

Les équipes de HI l’ont rencontré pour comprendre ce qu’il lui est arrivé et lui apporter une première aide matérielle et psychologique pour l’aider à surmonter ce drame.


Elle a maintenant de grandes difficultés pour se déplacer à cause de sa fracture. HI lui a fourni des béquilles pour qu’elle puisse se déplacer indépendamment.

 

Assurer un soutien en kinésithérapie et financier

HI a proposé à Nada une rééducation physique afin retrouver rapidement sa capacité à se déplacer. Elle recevra également une aide financière « Cash Assistance » qui lui permettra de répondre à ses besoins quotidiens : s’alimenter et acheter des médicaments.

« Je suis heureuse que HI vienne m’aider, vous êtes les premières personnes à venir me voir »,

commente la jeune femme.

 

HI au Liban

HI est présente au Liban depuis 1992 et apporte une assistance aux populations les plus vulnérables et handicapées afin de les inclure dans la vie communautaire. L’association mène également des projets de déminage dans le Nord du pays pour protéger les populations d’engins explosifs laissés par la guerre civile qui a duré plus de 15 ans et s’est achevé en 1990.

 

Published on: 4 septembre 2020

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.