Aller au contenu principal

L’athlète paralympique belge Léa Bayekula soutient la campagne #WeMoveTogether

Réadaptation
Belgique

Léa Bayekula est une jeune parathlète Bruxelloise de 26 ans. Elle évolue au Royal White Star Athletic. Ce club d’athlétisme, basé à Woluwé-Saint-Lambert, croit en elle et la pousse à réaliser son rêve : participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021.

Le?a Bayekula soutient la campagne We Move Together d'Handicap International.

Le?a Bayekula soutient la campagne We Move Together d'Handicap International. | © HI

Atteinte d’une malformation de la moelle épinière, Léa n’a pas usage de ses jambes. C’est donc à la force de ses bras et de son mental qu’elle se bat et s’entraine pour atteindre la plus prestigieuse des compétitions.

C’est tout naturellement que la jeune athlète a accepté de soutenir la nouvelle campagne d’Handicap Intenational #WeMoveTogether. « Je suis très contente d’être un des visages de cette campagne. Ça a toujours été un rêve pour moi d’être un modèle pour les personnes qui n’y croient plus ou qui veulent avancer. »

« J’ai la chance d’avoir accès aux prothèses. C’est la raison pour laquelle il me tient à cœur de soutenir Handicap International pour que les enfants atteints de handicap puissent à leur tour se sentir comme les autres dans la société. »

Durant son enfance, Léa a été victime de discriminations à l’école. « À la gymnastique, j’étais tout le temps envoyée sur le banc. Je savais que j’étais capable de faire les exercices mais on me disait que je n’y arriverais pas à cause de mon handicap. J’ai décidé de faire de mon handicap une force. Je veux être un modèle pour faire comprendre à d’autres qu’ils peuvent aussi y arriver. »

« Aujourd’hui, je ne vois plus mon handicap. C’est le regard des autres, dans la rue, qui me le rappelle. »
 

Publié le : 20 mai 2021

Pour aller plus loin

Fausses collectes en rue : soyez prudents !

Fausses collectes en rue : soyez prudents !

Régulièrement, des sympathisants nous signalent des arnaques à la solidarité. Les fraudeurs agissent généralement sur la voie publique ou sur des parkings de supermarchés.

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence chez Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Elle témoigne de son expérience.

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses

Andrew Mwangi est orthoprothésiste chez Handicap International au Kenya. Dans le camp de Kakuma et dans la colonie de Kalobeyei, il appareille les personnes handicapées avec des orthèses et des prothèses.