Goto main content

Le cyclone BATSIRAI atteint Madagascar, nous évaluons les besoins

Urgence
Madagascar

Les équipes de HI commencent les premières évaluations après que le cyclone Batsirai ait touché terre.

Des familles rassemblées dans un gymnase pour se protéger du cyclone.

Des familles rassemblées dans un gymnase pour se protéger du cyclone. | © BNGRC- MADAGASCAR

Certaines équipes de Handicap International ont commencé ce dimanche à visiter les zones les plus touchées par le cyclone, qui n’a pas encore terminé sa course sur Madagascar, pour évaluer les besoins. Depuis plusieurs jours, HI a renforcé ses stocks de contingence pour pouvoir aider au mieux et le plus efficacement possible les personnes touchées, cela dès la levée de l’alerte.

Le directeur de HI à Madagascar témoigne

« Ce samedi, à 13 heures, alors que le cyclone n’avait pas encore touché Madagascar, nos équipes et nos partenaires nous signalaient des vents et des averses d’une rare violence, alors que Batsirai était à environ 150 km des côtes de Madagascar. Dans certaines zones, le niveau de la mer montait dangereusement », témoigne Vincent Dalonneau, directeur de HI à Madagascar. Et ce dimanche matin, un responsable des autorités de la région Est de Vatovavy faisait état de destructions très importantes, auxquelles s’ajoutent déjà des risques de pénurie alimentaire.

« Nous avons fait le maximum pour nous préparer à l’arrivée de ce cyclone. Nos équipes se sont mises à l’abri pour se préserver de la violence du cyclone. Et nous avons travaillé avec nos partenaires, pour permettre à des personnes vulnérables et des personnes handicapées de se mettre en sécurité, c’est-à-dire dans des bâtiments en dur comme des écoles ou des gymnases. Depuis l’annonce de Batsirai, nous avons également accompagné les familles vulnérables à mettre en œuvre leur plan d’urgence familial, permettant ainsi de réduire l’impact de la catastrophe. Nous travaillons en étroite collaboration avec d’autres ONG et avec les autorités pour faire face à cette situation de crise : agir rapidement, se coordonner, communiquer... C’est une mobilisation générale parce que les risques sont réellement très élevés pour la population ».

Évaluer les besoins dès la fin de l’alerte

Près de 70 membres de l’association sont prêts à intervenir dès la levée de l’alerte, pour se rendre dans les zones impactées et évaluer les besoins, sous la coordination des autorités. Ce dimanche matin, une première équipe est partie dans une zone affectée pour mesurer l’étendue des dégâts.
« Avec l’appui notamment de Save the Children, nous avons constitué des stocks d’aide d’urgence supplémentaires, explique Vincent, pour pouvoir assurer des distributions dès que possible. Les kits ‘ménage’ que nous avons préparé en urgence permettent de fournir à des familles à la fois du matériel de cuisine, des couvertures, des bougies, de la vaisselle… en clair, de quoi reconstituer les éléments essentiels qu'elles peuvent avoir perdu pendant le passage du cyclone. Nous disposons aussi de kits d'hygiène qui contiennent du savon, du dentifrice, un jerrican, un purificateur d’eau… ».

« Et en fonction de la gravité de la situation, nous adapteront notre dispositif, afin d’apporter une aide efficace aux personnes qui en ont le plus besoin. Toutes nos équipes à travers le pays sont mobilisées et nous disposons de suffisamment de stock pour intervenir dès les premier jours après la catastrophe, qui est la période la plus critique ».

Publié le : 7 février 2022

Pour aller plus loin

Au Pakistan, la reconstruction peut commencer, mais pas partout
© HI
Urgence

Au Pakistan, la reconstruction peut commencer, mais pas partout

Pendant huit semaines, le Pakistan a été confronté à des pluies de mousson sans précédent. La pluie a commencé à tomber juin et, à la mi-août, une zone neuf fois plus grande que la Belgique était sous les eaux. Le bilan humain est désastreux et il faudrait jusqu'à 31 milliards de dollars pour réparer les dégâts. La reconstruction peut commencer, mais pas dans toutes les provinces du pays.

Handicap International se tient prête à distribuer des biens de première nécessité aux Pakistanais touchés par la crise
© Development Tales Media / HI
Urgence

Handicap International se tient prête à distribuer des biens de première nécessité aux Pakistanais touchés par la crise

Le Pakistan est ravagé par des inondations meurtrières. Plus de 6,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire. Handicap International prépare des kits d'urgence pour aider les familles les plus vulnérables.

 Pakistan : des inondations sans précédent couvrent un tiers du pays
© Shakeel Ahmad / Anadolu Agency / AFP
Urgence

Pakistan : des inondations sans précédent couvrent un tiers du pays

Depuis le 14 juin 2022, des précipitations et des inondations sans précédent au Pakistan ont touché 116 districts à travers le pays, faisant près de 1 000 morts et plus de 1 300 blessés signalés à ce jour. 72 des zones touchées sont considérées par le gouvernement comme « sinistrées ». Handicap International suit de près l'évolution de la situation et prépare une intervention d'urgence pour soutenir les familles déplacées par les inondations.