Goto main content

Les personnalités belges disent STOP aux bombardements des civils

Mines et autres armes

Handicap International relance son action « Stop Bombing Civilians » pour sensibiliser le public aux bombardements des civils. De nombreuses personnalités belges, dont S.A.R. la princesse Delphine de Belgique et la chanteuse Axelle Red, ambassadrice de l’ONG depuis 2017, soutiennent cette initiative.

Idlib, Alep, Raqqa, Moussoul en Syrie hier, Marioupol, Kiev, Odessa, Dnipro et Kharkiv en Ukraine aujourd'hui. Ces villes sont devenues le symbole du mépris le plus total pour la vie des civils. Bombardements massifs et disproportionnés, pilonnages au coeur des villes, destructions des infrastructures médicales : quand les armes explosives sont utilisées dans les zones urbaines, 90% des victimes sont des civils. Mortiers, roquettes grad, bombes baril, les armes explosives les plus destructrices n’ont pas leur place dans les villes !

« L’utilisation d’armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées présente un risque grave et prévisible pour les civils, causant des morts, des blessés, des dommages psychologiques, et détruisant des maisons, des hôpitaux, des écoles et des infrastructures et services vitaux dont dépendent les civils, rappelle Anne Héry, Directrice du Plaidoyer et des Relations institutionnelles chez Handicap International (H.I.). Les restes explosifs de guerre constituent une menace permanente pour les civils pendant et après les hostilités et empêchent le retour en toute sécurité des réfugiés et des personnes déplacées. "

H.I. invite les Belges à soutenir publiquement cette campagne en se prenant ou en se faisant prendre en photo avec le mot STOP écrit dans la main de façon suffisamment lisible, puis en partageant la photo sur les réseaux sociaux avec les hashtags #StopBombing et #StopBombingCivilians .

Des dizaines de personnalités s'impliquent

De nombreuses personnalités belges soutiennent cette campagne : S.A.R. la princesse Delphine de Belgique, la chanteuse Axelle Red, ambassadrice d’Handicap International depuis 2017, le dessinateur Philippe Geluck, l’auteur-compositeur-interprète Salvatore Adamo, l’écrivain et homme de radio et de télévision Jacques Mercier, le modiste et chapelier Elvis Pompilio, l’humoriste Richard Ruben, le chanteur Benny B, l’acteur Pascal Duquenne, la chanteuse et écrivaine Viktor Lazlo, le producteur et chanteur Lou Deprijck, le journaliste et animateur Thomas Van Hamme, le journaliste sportif Thierry Luthers, le dessinateur Pierre Kroll, le journaliste Patrick Weber (RTBF), l’animateur André Torrent (VivaCité et Viva+), le journaliste Thomas de Bergeyck (RTL), le relookeur et chroniqueur David Jeanmotte (« Le grand Cactus »), le journaliste et commentateur sportif Rodrigo Beenkens (RTBF), l’animateur radio Marco Leulier (Tipik), le journaliste et commentateur sportif Marc Delire, l’animateur Pierre Bail (VivaCité et Viva+), le dessinateur Frédéric Jannin, le journaliste Michel Lecomte (Sudinfo), le chanteur Ivan Cévic, l’animateur radio Raphaël Scaini (Classic 21), le journaliste Benjamin Maréchal (Sudinfo), Alexandre Bouglione (directeur de célèbre cirque éponyme), l’humoriste Zidani, le journaliste Jacques Bredael, l’humoriste liégeois Alain Soreil alias Albert Cougnet, la drag-queen bruxelloise Sugar Love, le comédien et un humoriste liégeois Didier Boclinville… Et même le Schtroumpf !

Dans toute la Belgique

La campagne se déroule également au nord du pays. Le chanteur Jo Vally, le chanteur et acteur Koen Crucke, alias Meneer Spaghetti dans la série télévisée à succès « Samson en Gert », ainsi que le chanteur, présentateur télé et homme politique Walter Grootaers ont été les premiers néerlandophones à réaliser leur photo. Il tenait également à coeur à Chayenne van Aarle, Miss Belgique 2022, de soutenir cette campagne « Stop Bombing Civilians ».

Rejoignez notre action 

Si Handicap International appelle la population belge à participer à cette action, c'est pour inviter le gouvernement belge à soutenir un processus en cours visant à interdire les bombardements dans les zones peuplées.

Pour participer à cette campagne :

1) Prenez-vous ou faites-vous prendre en photo avec le mot STOP écrit dans la main de façon suffisamment lisible
2) Partagez la photo sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et/ou LinkedIn) avec les hashtags #StopBombing et #StopBombingCivilians en incitant à soutenir le combat de Handicap International.

3) Demandez à vos followers de rejoindre le mouvement.

Ensemble, nous pouvons changer les choses !

« En 1995, la Belgique était le premier pays au monde à interdire l’utilisation de mines antipersonnel, rappelle Erwin Telemans, Directeur général de Handicap International Belgique. C’était le début d’un combat qui a abouti à la signature du Traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel. Les guerres ont malheureusement continué : Ukraine, Afghanistan, Yémen, Ethiopie… Aujourd’hui, nous dénonçons les bombardements en zone peuplées. 90% des victimes sont des civils. Ce sont des vies déchirées et un mal psychologique et physique sans précèdent. L’obtention d’une déclaration politique dénonçant ces bombardements serait une première étape importante. » - Erwin Telemans, directeur de Handicap International Belgique

 

 

 

Publié le : 11 avril 2022

Pour aller plus loin

Plus de 75 pays entrent dans l'histoire avec un accord international interdisant les armes explosives dans les zones densément peuplées
HI
Mines et autres armes

Plus de 75 pays entrent dans l'histoire avec un accord international interdisant les armes explosives dans les zones densément peuplées

L'important plaidoyer de Handicap International porte ses fruits après 3 ans de négociations.

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence chez Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Elle témoigne de son expérience.

« Le traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »
© HI
Mines et autres armes

« Le traité d’Ottawa est crucial pour nos opérations de déminage au Liban »

Roger Eid est responsable des opérations de déminage de Handicap International au Liban. Il nous explique l’importance du déminage et comment sont réalisées ces opérations indispensables.