Accès direct au contenu

Les villageois retrouvent leurs terres enfin déminées

Mines et autres armes
Liban
Pour les habitants du village de Deir Billa au Nord-Liban, la vie peut reprendre un nouveau départ : une équipe de déminage de Handicap International leur a rendu 46.500 m² de terres déminées, qu'ils vont pouvoir à nouveau cultiver en toute sécurité.
Un démineur dans un costume bleu et une visière de protectiontient une pièce de métal dans ses mains

Pour les habitants du village de Deir Billa au Nord-Liban, la vie peut reprendre un nouveau départ : les équipes de déminage de Handicap International leur ont rendu 46.500 m² de terres déminées, qu'ils vont pouvoir à nouveau cultiver en toute sécurité.

Le 31 août dernier était un jour de fête à Deir Billa, un village au Nord du Liban : à l'occasion d'une cérémonie, Handicap International a remis officiellement 46.500 de terres déminées aux villageois, soit l'équivalent de six terrains de football. Cela représente un an et demi de travail  pour quatre équipe de démineurs de Handicap International. 

« Ces zones étaient dangereuses ; plus personne n’y allait depuis des dizaines d’années, commente Chris Chevanier, chef de mission de Handicap International au Liban. Maintenant, la sécurité est rétablie ; l’agriculture va pouvoir reprendre et des projets de développement pourront être entrepris. »

Handicap International a commencé ses activités de déminage au Liban en 2006, suite à l’incursion d’Israël dans le sud du pays, pour nettoyer des terrains pollués par des bombes à sous-munitions. Depuis 2010, l’organisation s’est déployée dans la province du Nord Liban pour dépolluer des zones contaminées par les mines antipersonnel, héritage de la guerre civile au Liban (1975-2000).

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »
© Tannourine / HI
Mines et autres armes

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »

Le rapport 2020 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes de mines, la majorité des victimes étant des civils. Mais la pandémie de COVID-19 a entraîné des défis imprévus.

Quand tombe la bombe
© Martin Crep/HI
Mines et autres armes

Quand tombe la bombe

Aujourd'hui, 90% des victimes des bombardements sur les zones densément peuplées sont des civils. Quel est le prix payé par la population lors des conflits aujourd'hui ? Quelles sont les solutions ?