Go to main content

Les villageois retrouvent leurs terres enfin déminées

Mines et autres armes
Liban
Pour les habitants du village de Deir Billa au Nord-Liban, la vie peut reprendre un nouveau départ : une équipe de déminage de Handicap International leur a rendu 46.500 m² de terres déminées, qu'ils vont pouvoir à nouveau cultiver en toute sécurité.
Un démineur dans un costume bleu et une visière de protectiontient une pièce de métal dans ses mains

Pour les habitants du village de Deir Billa au Nord-Liban, la vie peut reprendre un nouveau départ : les équipes de déminage de Handicap International leur ont rendu 46.500 m² de terres déminées, qu'ils vont pouvoir à nouveau cultiver en toute sécurité.

Le 31 août dernier était un jour de fête à Deir Billa, un village au Nord du Liban : à l'occasion d'une cérémonie, Handicap International a remis officiellement 46.500 de terres déminées aux villageois, soit l'équivalent de six terrains de football. Cela représente un an et demi de travail  pour quatre équipe de démineurs de Handicap International. 

« Ces zones étaient dangereuses ; plus personne n’y allait depuis des dizaines d’années, commente Chris Chevanier, chef de mission de Handicap International au Liban. Maintenant, la sécurité est rétablie ; l’agriculture va pouvoir reprendre et des projets de développement pourront être entrepris. »

Handicap International a commencé ses activités de déminage au Liban en 2006, suite à l’incursion d’Israël dans le sud du pays, pour nettoyer des terrains pollués par des bombes à sous-munitions. Depuis 2010, l’organisation s’est déployée dans la province du Nord Liban pour dépolluer des zones contaminées par les mines antipersonnel, héritage de la guerre civile au Liban (1975-2000).

Pour aller plus loin

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »
© Gilles Lordet / HI
Mines et autres armes Réadaptation

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour HI à Sana’a, au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par HI et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.  

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes Mines et autres armes Réadaptation

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes

Plus de trente personnes ont été tuées lors d’échanges de tirs de roquettes et de bombardements entre Gaza et Israël pendant le week-end. A Gaza, cette escalade de la violence pourrait engendrer un nouveau flot de blessés et ce, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés.  

«Faites entendre la voix des habitants de la Ghouta orientale !» Mines et autres armes Urgence

«Faites entendre la voix des habitants de la Ghouta orientale !»

Handicap International condamne les bombardements sans répit du quartier assiégé de la Ghouta orientale. L’augmentation des bombardements dans le quartier assiégé de la Ghouta orientale ces dernières 72 heures a causé plus de 200 morts parmi la population civile et des dommages importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où la population tente de trouver refug