Goto main content

OpenTeleRehab : le projet de recherche se poursuit

Réadaptation Santé
Vietnam

OpenTeleRehab est lancé depuis début 2022 au Vietnam : la première phase de pilotage du logiciel s’achève avec déjà plus de 100 professionnels formés.

Une professionnelle de la réadaptation montre à un patient comment utiliser l'application mobile OpenTeleRehab au Vietnam.

Une professionnelle de la réadaptation montre à un patient comment utiliser l'application mobile OpenTeleRehab au Vietnam. | © C. Bachelerie/HI

Qu’est-ce que OpenTeleRehab ?

OpenTeleRehab est une application qui permet à ses utilisateurs d'accéder à des traitements et séances de réadaptation sur mesure, adaptés à une variété de pathologies. Elle permet aux professionnels de la réadaptation de fournir un soutien et un suivi continus par le biais de messagerie instantanée ou communication audio et vidéo. Avec l’application, les patients qui ont besoins de soins de réadaptation sont donc suivis en temps réel et à distance par des professionnels. Ces derniers peuvent effectuer un diagnostic, puis proposer des exercices adaptés. L’application sert également à suivre l’exécution de ces exercices et des objectifs fixés avec le patient. Par le simple intermédiaire d’un smartphone, une personne isolée peut donc bénéficier de soins de réadaptation à distance.

« OpenTeleRehab connecte les professionnels de la réadaptation avec les patients pour améliorer l'accès aux services de réadaptation et permettre un suivi même quand les personnes vivent dans des zones isolées. »

Martin Jacobs - Chef de projet téléréadaptation - HI

Évaluer la première phase du projet

Aujourd’hui, la première phase de pilotage se termine. Le projet rentre dans la phase d’évaluation. Des enquêtes sont menées auprès des utilisateurs pour apporter des améliorations concernant l’expérience utilisateur avant d’élargir le nombre de services. Il s’agit de tirer les conclusions factuelles de cette phase de tests et de recherche. L’application OpenTeleRehab est intuitive, facile d’utilisation pour les patients, avec un contenu adapté à de nombreux contextes. Le projet devrait ensuite être déployé au Cambodge, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique Latine d’ici plusieurs mois.

Plus de 100 professionnels formés

Déjà une centaine de bénéficiaires utilise l’application. Plus de 100 professionnels de la réadaptation sont formés sur l’appli et des sessions de formation supplémentaires ont été menées au sein des centres partenaires. Actuellement, il existe 380 exercices différents à destination des patients et d’ici à la fin de l’année 2022 jusqu’à un millier devraient être disponibles.
L’objectif est de contribuer à rendre les services de réadaptation de qualité, accessibles et abordables pour l'ensemble des populations et à toutes les étapes de la vie, en particulier dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires et dans les contextes fragiles.

Publié le : 13 juin 2022

Pour aller plus loin

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses
© E. Sellers / HI
Réadaptation

Des employés locaux aident des réfugiés handicapés à obtenir des prothèses

Andrew Mwangi est orthoprothésiste chez Handicap International au Kenya. Dans le camp de Kakuma et dans la colonie de Kalobeyei, il appareille les personnes handicapées avec des orthèses et des prothèses.

Les talibans au pouvoir en Afghanistan depuis 1 an
© HI
Réadaptation

Les talibans au pouvoir en Afghanistan depuis 1 an

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan en août 2021, la situation humanitaire s'est aggravée. 24,4 millions de personnes - 55% de la population - ont besoin d'aide humanitaire. Les personnes handicapées sont les plus durement touchées par la crise actuelle en Afghanistan.

Haïti : un an après le séisme, Handicap International continue de soutenir les rescapés
© G.H.ROUZIER / HI
Réadaptation Santé Urgence

Haïti : un an après le séisme, Handicap International continue de soutenir les rescapés

Suite au séisme du 14 août 2021, Handicap International (H.I.) redéploie ses activités en urgence. Un an après, les besoins restent immenses et l’association aide toujours des milliers de rescapés.