Goto main content

Plus de 75 pays entrent dans l'histoire avec un accord international interdisant les armes explosives dans les zones densément peuplées

Mines et autres armes

L'important plaidoyer de Handicap International porte ses fruits après 3 ans de négociations.

Mosaïque sur l'interdiction des bombardements en zones peuplées

HI

L'évolution des pertes civiles dans les conflits armés est stupéfiante. Alors que les civils représentaient 10 % du total des victimes de guerre il y a un siècle, cette proportion est passée à 50 % pendant la Seconde Guerre mondiale et, de façon assez incroyabe, à 90 % dans les conflits actuels. "Au cours des 12 dernières années, plus de 290.000 civils ont été tués ou blessés suite à des bombardements de villages et de villes", a déclaré Anne Héry, directrice du plaidoyer chez Handicap International. Dans des pays comme la Syrie, le Yémen, la Palestine, l'Éthiopie et l'Ukraine, les zones densément peuplées sont systématiquement visées par la violence armée."

 

Plus de 75 pays adoptent la Déclaration


Un nouvel accord international doit mettre un terme à ces atrocités. Concrètement, il s'agit, d'une part, de mieux protéger les civils en limitant l'utilisation de certaines armes dans les zones où vivent des civils. D'autre part, les gouvernements doivent mieux aider les victimes et reconstruire les infrastructures civiles endommagées et détruites. "Le fait que plus de 75 pays adoptent cette Déclaration donne de l'espoir pour l'avenir. Même certains pays ayant une présence militaire importante dans le monde, comme les États-Unis, seront de la partie."

Le traité a été officiellement présenté lors d'une conférence internationale à Dublin. Le fait que cette réunion ait lieu dans la capitale irlandaise n'est pas une coïncidence. C'est l'Irlande qui a assumé le rôle de pionnier pendant les 3 années de négociations entre les différents pays.



Et maintenant ?


Cela ne s'arrête pas à une déclaration, bien sûr. Les pays participants sont maintenant obligés de transposer les mesures convenues dans leur politique nationale, ce qui les empêche désormais d'utiliser des armes dans des zones densément peuplées. Handicap International et ses partenaires du Réseau International des Armes Explosives (INEW) suivent de près ce processus. Grâce au Explosive Weapons Monitor, les actions militaires seront examinées à chaque fois et toute violation sera signalée.
Cette Convention de Dublin est un nouveau moment historique pour la protection des civils et pour l'histoire de Handicap International. Après la Convention d'Ottawa en 1997, qui a interdit les mines antipersonnel, et la Convention d'Oslo en 2008, qui a rendu illégal l'usage des armes à sous-munitions, nous célébrons un autre accord qui a été obtenu en partie grâce au travail de plaidoyer de Handicap International.

Voici les pays qui ont adopté la Déclaration : Albanie, Allemagne, Andorre, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Cap-Vert, Cambodge, Canada, République centrafricaine, Chili, Comores, Colombie, Costa Rica, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, République dominicaine, Etats-Unis, Equateur, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Guatemala, Guyana, Hongrie, Indonésie, Italie, Irlande, Côte d'Ivoire, Japon, Kenya, Kiribati, Koweït, Laos, Lichtenstein, Luxembourg, Madagascar, Maldives, Malaisie, Malawi, Malte, Maroc, Mexique, Moldavie, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Palau, Palestine, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Portugal, République de Corée, Roumanie, Royaume-Uni, Salvador, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Sierra Leone, Slovaquie, Slovénie, Somalie, Espagne, Suède, Suisse, Togo, Turquie, Uruguay, Vatican, Islande

Publié le : 17 novembre 2022

Pour aller plus loin

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »
© V. de Viguerie / HI
Mines et autres armes Réadaptation Urgence

« Les armes les plus sophistiquées, mutilantes et destructrices que j’ai vues »

Gaëlle Smith, spécialiste de la réadaptation d’urgence chez Handicap International, s’est rendue en Ukraine il y a quelques mois pour soutenir les équipes locales sur le terrain. Elle témoigne de son expérience.

En Irak, Handicap International a libéré 1.8 million de m² de terres depuis 2016
© HI
Mines et autres armes

En Irak, Handicap International a libéré 1.8 million de m² de terres depuis 2016

Handicap International mène des opérations de déminage en Irak depuis 2016. Les experts en déminage neutralisent des engins explosifs improvisés en ce moment à Kirkouk.

Bilan choquant de 689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en Ukraine
T. Mayer / Handicap International
Mines et autres armes

Bilan choquant de 689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en Ukraine

Alors que la crise ukrainienne entre dans son sixième mois - le rapport 2022 de l'Observatoire des armes à sous-munitions révèle qu'au moins 689 civils ont été tués ou blessés lors d'attaques aux armes à sous-munitions en Ukraine pendant le premier semestre 2022. Jusqu'à 40 % de ces armes n'explosant pas à l'impact, la forte contamination par les restes d'armes à sous-munitions constitue une grave menace pour la population locale.