Sri Lanka : la parole aux femmes !

  • Deux femmes du Sri Lanka devant un panneau, complètent le panneau

Une guerre civile a déchiré le Sri Lanka jusque 2009. Un long processus de réconciliation s'est mis en place. HI a mené un projet avec le soutien du Département d’Etat américain afin de renforcer la participation des femmes - et notamment des femmes handicapées - dans ce processus.

La guerre civile [1] qui a déchiré le Sri Lanka durant plus de vingt ans a entrainé la mort de plus de 70 000 personnes et la disparition de milliers de personnes. Neuf ans après la fin du conflit, un processus de réconciliation nationale est toujours en cours dans le pays. Cependant, ce processus implique très peu les femmes, et en particulier les femmes handicapées.

Avec le soutien du Département d’Etat américain [2], HI a identifié, de 2015 à 2017, des groupes d’entraide, des associations fémines locales et des cheffes de communautés dans les régions de Kilinochchi, dans le nord du pays, et de Kandy, dans le centre.

HI a sensibilisé ces associations à la problématique de l’inclusion et du handicap, afin qu’elles soient capables de représenter leurs membres et de prendre des décisions dans ce processus de réconciliation, de mieux inclure les personnes handicapées dans leurs activités quotidiennes (micro-crédit, groupes d’entraide) et de participer à des tables rondes nationales avec les autorités locales en charge du processus.

Ces associations ont également exprimé des recommandations afin que les politiques publiques tiennent davantage compte des besoins des femmes, et en particulier des femmes handicapées.
Pour en savoir plus sur ces recommandations cliquez ici.
 

[1] La guerre civile du Sri Lanka a opposé de 1983 à 2009 le gouvernement du Sri Lanka dominé par la majorité cinghalaise bouddhiste, et les Tigres de libération de l'Îlam tamoul (LTTE).
[2] US Department of States. Office of Global Women’s Issues/Bureau des questions féminines mondiales.