Goto main content

Jordanie

En Jordanie, HI fournit des services de réadaptation aux personnes handicapées ou blessées pendant le conflit syrien et qui ont fui vers la Jordanie. L'organisation met également en œuvre des projets visant à promouvoir une meilleure reconnaissance des droits des personnes handicapées en Jordanie.

Un kinésithérapeute de Handicap International examine Qasem, fillette syrienne de 10 ans atteinte de nanisme.

© Dan Giannopoulos / Handicap International

Actions en cours

Depuis l'été 2012, HI travaille aux côtés des réfugiés syriens et des personnes vulnérables en Jordanie, dont les personnes handicapées. L'organisation fournit des services de réadaptation : services de kinésithérapie et fourniture d'équipements orthopédiques aux personnes handicapées ou blessées dans les centres installés dans les camps de réfugiés et dans les hôpitaux et cliniques. L'association dispense également des formations au personnel local.

Par ailleurs, HI a mis en place plusieurs centres permanents et mobiles "handicap et vulnérabilité" pour que les personnes les plus vulnérables reçoivent l'aide dont elles ont besoin : soins de réadaptation, prothèses, aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.), soutien psychosocial et accompagnement pour accéder à l'aide humanitaire d’autres organisations. À ce jour, environ 200 000 réfugiés syriens ont bénéficié des programmes de HI en Jordanie.

Enfin, HI travaille avec des organisations de personnes handicapées, les aidant à obtenir une plus grande reconnaissance de leurs droits au niveau national.

Depuis le début de l’épidémie de Covid en 2020, HI intervient auprès des populations vulnérables et a adapté ses programmes dans plus de 45 pays.

Domaines d'intervention

ABONNEZ-VOUS
à notre newsletter
et restez informé de nos activités !

Situation du pays

La Jordanie est considérée comme l'un des pays les plus stables de la région. Bien qu'elle ait un indice de développement humain moyen, il existe encore des inégalités importantes au sein de la population.

Plus de 650 000 réfugiés syriens y vivent actuellement. En avril 2014, une enquête menée au Liban et en Jordanie par HI et HelpAge International a montré que 5,7 % des réfugiés, soit plus de 90 000 personnes, étaient gravement blessés. En outre, dans trois cas sur quatre, les blessures entraînent une invalidité permanente en raison de leur gravité et du manque de soins médicaux.

Les personnes handicapées représentent l'un des groupes les plus vulnérables de la population en Jordanie, en particulier si elles vivent dans des zones rurales et isolées. Une avancée majeure dans la protection de leurs droits a été réalisée lorsque la Jordanie a ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) en 2008. Cependant, les personnes handicapées sont très peu impliquées dans l'élaboration des politiques publiques.

Nombre de personnels HI : 68

Date de lancement du programme : 2006

Paroles du terrain

Des décennies pour reconstruire et déminer la Syrie
© Bahia Z./ HI
Mines et autres armes Urgence

Des décennies pour reconstruire et déminer la Syrie

10 ans après le début du conflit en Syrie, il semble n'y avoir aucune solution en vue. Le travail de reconstruction du pays s’annonce colossal. Et l'impact de dix ans de guerre est énorme : diversité et étendue des armes explosives qui polluent le territoire, infrastructures et villes détruites par les bombardements incessants, population syrienne déplacée, traumatisée et blessée. 

Amputé à cause de son diabète : le parcours d'Abdelrazzaq
© HI
Réadaptation Santé

Amputé à cause de son diabète : le parcours d'Abdelrazzaq

Le diabète est l'une des causes importante de handicap et peut même mener à l'amputation. C'est ce qui est arrivé à Abdelrazzaq, atteint de cette maladie

« Je me souviens encore de l’explosion » Urgence

« Je me souviens encore de l’explosion »

Adballah, 16 ans, est originaire de la ville de Deraa, en Syrie. Il a perdu sa jambe gauche dans un bombardement en 2014. Sa maman a alors fuit avec lui pour trouver refuge en Jordanie. Abdallah a reçu une prothèse depuis peu et a réappris à marcher, avec l'aide de Handicap International.