Historique

  • Handicap International en Thailande en 1979

1979

Deux médecins français travaillent dans les camps de réfugiés cambodgiens en Thaïlande. Ils sont très vite confrontés à une réalité inacceptable : des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants sont victimes des mines antipersonnel. Ils sont également fort touchés par les conditions de dans lesquelles doivent vivre ces personnes amputées après leur accident. Ils décident de fonder une organisation pour venir en aide aux victimes de mines.

1982

Création de Handicap International en France. Les premiers centres orthopédiques sont créés dans les camps de réfugiés en Thaïlande, au Cambodge, en Birmanie et au Laos.

1984

Ouverture d’un atelier d’appareillage et de soins de rééducation en Angola, le premier programme africain de l’association.

1986

Les activités se développent rapidement et en 1986, trois kinésithérapeutes belges fondent Handicap International Belgique.

Durant les premières années, l’accent est mis principalement sur la fourniture de prothèses et d’orthèses aux personnes handicapées. Mais très vite l’organisation prend conscience que la problématique du handicap dans les pays en développement doit être abordée dans une perspective plus large. Les victimes de mines ont besoin d’aide, mais il faut pouvoir toucher davantage de personnes handicapées.

 

1992

Handicap International lance en collaboration avec 5 autres ONG une campagne de sensibilisation qui vise à interdire l'emploi des mines antipersonnel : la Campagne Internationale contre les Mines est née (ICBL). Des centaines de milliers de personnes rejoignent petit-à-petit la Campagne, signent des pétitions, mènent des actions pour réclamer l’interdiction des mines antipersonnel.

1993

Guerre des Balkans : Handicap International est l’une des rares ONG à intervenir auprès des populations victimes de cette guerre.

1995

Mars : la Belgique est le premier pays au monde à interdire l'utilisation des mines antipersonnel.
Handicap International intervient à Mbuji Mayi (RD Congo) suite à une importante épidémie de poliomyélite.

1996

Handicap International se voit décerner la médaille Nansen du Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés.

1997

Prix Nobel de la Paix pour la Campagne Internationale contre les Mines (ICBL). Le 3 décembre à Ottawa, 122 pays signent le traité d'interdiction des mines antipersonnel. Ils s’engagent à ne plus jamais utiliser de mines antipersonnel, à les produire ou les stocker.

Début du programme en Colombie et Chine.

1999

Le traité d'interdiction des mines entre en vigueur le 1er mars 1999.

Septembre : lancement des "Lacets Bleus" de Handicap International, au travers d'une campagne soutenue par de nombreuses personnalités belges. Au cours des années qui suivent, la famille royale, des membres du gouvernement ou encore les Diables Rouges porteront les fameux Lacets Bleus.

2000

Son altesse Royale la Princesse Mathilde de Belgique accorde son Haut Patronage à Handicap International Belgique.
En  juillet : la famille Royale, les membres du gouvernements et certains participants au défilé militaire portent les Lacets Bleus le jour de la Fête Nationale.

Début des premières actions dans le domaine de la sécurité routière, au Laos.
 

2003

La problématique des mines s’applique maintenant aussi aux armes à sous-munitions. Chacune de ces bombes éparpille des centaines de munitions qui n éclatent pas toutes à l’impact. Celles qui restent s’apparentent donc à des mines anti-personnel. Avec 10 autres ONG, Handicap International lance la “Cluster Munition Coalition” pour lutter contre ces armes.

2004

Lancement du concours « Bricoleur du Cœur » qui récompense les meilleures inventions pour améliorer le quotidien des enfants et adultes handicapés.

Décembre 2004 : Le 26 décembre, un gigantesque tsunami ravage les côtes de nombreux pays asiatiques. Handicap International lance des opérations en faveur des populations touchées en Indonésie, au Sri Lanka et aux Maldives.

2006

Adoption de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, dont Handicap International a contribué à l’élaboration.

2008

Handicap International intervient pour aider les victimes du séisme au Sichuan (Chine)

3 décembre : La convention sur les armes à sous-munitions (Convention d’Oslo) est signée par une centaine de pays. La convention interdit l’utilisation, le stockage, la production et le transfert des armes à sous-munitions, tandis que les Etats signataires s’engagent à apporter un soutien aux victimes de ce type d’engin de guerre.

2010

12 janvier. La terre tremble en Haïti. Un séisme de grande ampleur détruit Port-au-Prince, la capitale. Handicap International réagit immédiatement pour venir en aide aux populations sinistrées. Il s’agit là de la plus grande opération d’urgence de l’organisation.

2011

Intervention d’urgence en Libye et en Côte d’Ivoire suite aux conflits.
Handicap International obtient le Prix humanitaire Conrad Hilton.

2012

Handicap International a trente ans et intervient dans 61 pays.
Début de notre intervention en faveur des victimes de la crise syrienne, d'abord pour aider les réfugiés syriens au Liban et en Jordanie.

2013

Novembre : le typhon Haiyan ravage les Philippines. Handicap International, présente sur place depuis 1995, intervient pour venir en aide aux personnes sinistrées.