Accès direct au contenu

Des ouragans toujours dans les mémoires

Urgence
Cuba
En septembre 2008, deux ouragans – Gustav et Ike – ont ravagé la province de Pinar del Rio à une semaine d’intervalle. Grâce au dispositif de préparation et d’évacuation bien rôdé mis en place par les autorités, il n’y eu que cinq victimes à déplorer.

En septembre 2008, deux ouragans – Gustav et Ike – ont ravagé la province de Pinar del Rio à une semaine d’intervalle. Grâce au dispositif de préparation et d’évacuation bien rôdé mis en place par les autorités, il n’y eu que cinq victimes à déplorer.

La petite bourgade de Sanguily fut particulièrement touchée, mais la ville garde peu de traces visibles d’une catastrophe qui reste pourtant bien ancrée dans les mémoires. Sara Miranda Reyes, institutrice, l’évoque comme si c’était hier : « Le 30 août, le premier cyclone est passé, il faisait nuit déjà. Mon mari et moi, on travaillait au point d’évacuation, dans l’école. Quand le cyclone est passé, j’ai vu, depuis le centre scolaire, ma maison s’envoler. Puis, une semaine après, l’autre cyclone est arrivé, avec beaucoup de pluie. Il a fallut évacuer les maisons de nouveau. L’eau a monté et on a dû tous quitter la ville. Mais grâce à l’organisation de la défense civile et de tous ceux qui ont pu venir aider, tout est allé très vite

Handicap International est intervenu en faveur des personnes en situation critique, comme l’explique Sara: «Mon frère Alberto est aveugle d’un oeil et vit avec nous. Il a été repris sur la liste des personnes en situation critique et nous avons reçu des matelas, des draps, des biensde première nécessité. Nous avons aussihabité un logement temporaire en attendantque notre maison soit reconstruite.»Handicap International a participé à la reconstructionde 850 maisons en veillant particulièrement à fournir des toits solides et mieux adaptés aux conditions climatiques,dans la province de Pinar del Riomais aussi dans la province de Holguin,également touchée lors du passage d’Ike.

Pour aller plus loin

Le Covid-19 à travers le regard d’expatriés belges
© HI
Santé

Le Covid-19 à travers le regard d’expatriés belges

Comment se portent les autres pays pendant la crise de Coronavirus ? Nous avons posé la question à trois de nos employés belges à l'étranger : Virna Marchesin, responsable de nos actions à Cuba, Martin Jacobs, expert en réhabilitation technique au Vietnam, et Youri Francx, coordinateur de nos opérations en Ouganda.*

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet
Copyright HI
Urgence

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, Handicap International sort son nouveau rapport « COVID-19 dans le contexte humanitaire : pas d'excuses pour ne laisser personnes de côté » afin d’attirer l’attention sur les difficultées recontrées par les réfugiés et déplacés handicapés suite à la crise.

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19
© Handicap International
Urgence

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19

Là-bas comme ici, la crise COVID-19 touche les plus vulnérables et aggrave les situations déjà problématiques. Pour répondre à cette crise et aux besoins des plus vulnérables Handicap International a mis en place une réponse globale, B-SAFE.