Accès direct au contenu

Des trouvailles en pagaille pour un quotidien facilité

Belgique
Quatre inventeurs ont été récompensés pour leurs astuces ingénieuses qui améliorent la vie quotidienne des personnes moins valides.

En organisant le concours Bricoleur du Cœur, Handicap International se met en quête d’astuces ingénieuses qui améliorent la vie quotidienne des personnes moins valides. Ce 6 août, l'association a décerné ses prix à quatre créateurs d'inventions solidaires.


Cette année, grâce au ZipAid et à l'interrupteur Eclips, les étudiants en design industriel (UGent) et en ergothérapie (Howest) ont remporté pas moins de deux prix. Le ZipAid permet de fermer une tirette à l'aide d'un seul bras alors que l'interrupteur Eclips permet au chien d'assistance de Julie d'allumer et d'éteindre la lumière. Le papa de Mona, résidant à Leefdaal, a conçu un déambulateur pratique pour sa fille de trois ans atteinte d'infirmité motrice cérébrale. Enfin, le sac de transport recyclé de Valérie, de Pont-de-Loup, lui permet de transporter facilement ses affaires avec sa tribune de marche.

Des outils originaux

Les personnes âgées ou atteintes d'un handicap éprouvent souvent des difficultés à effectuer des gestes simples (ramasser un objet, s'habiller, se déplacer...). Les aides proposées sur le marché coûtent souvent chers ou sont mal adaptées. Avec son concours Bricoleur du Cœur, Handicap International recherche des solutions originales qui changent fondamentalement la vie des personnes moins valides.

Les idées proviennent de parents qui inventent une aide  pour leur enfant, de personnes âgées qui souhaitent faciliter la vie de leur partenaire, d'amis, de personnel soignant, etc. Toutes les inventions primées sont publiées sur le site Internet de Handicap International www.handicapinternational.be. De cette façon, les créateurs peuvent partager leur invention et d'autres peuvent également les reproduire.

Lauréats 2014

Chaque année, un jury composé de personnes du secteur de la santé et du handicap choisit quatre gagnants parmi tous les envois. Cette année, Handicap International a reçu un nombre record de 43 envois. Chacun des trois premiers gagnants a reçu un bon d'achat d'une valeur de 500 € offert par Brico. Le quatrième gagnant reçoit quant à lui un prix spécial attribué par Handicap International à la catégorie « écoles ».  Le magazine de bricolage Dobbit et le périodique Plus Magazine, quant à eux, offrent un abonnement annuel aux gagnants.

Une aide à la marche pour Mona

Mona a trois ans et est atteinte d'infirmité motrice cérébrale. L'hôpital lui a donné un appareil d'aide à la marche, conçu par un fabricant américain. De retour à la maison, son papa lui a découvert divers inconvénients : le déambulateur était bien trop grand pour être utilisé dans une maison normale, il était doté de roues non pivotantes et pourvu de deux pieds à l'arrière. Ces deux pieds rendaient l'outil très difficile à manier pour un petit enfant présentant des problèmes de stabilité. Afin d'aider Mona, son papa lui a fabriqué lui-même un appareil d'aide à la marche au moyen de matériaux de récupération. Les roues proviennent d'un chariot-desserte déclassé, le bois provient de matériaux d'emballage et les poignées sont constituées de tubes, provenant des travaux de rénovation de leur maison. Maintenant, Mona se déplace dans la maison toute souriante avec son déambulateur personnalisé et parfaitement adapté.

ZipAid

Fabien est devenu hémiplégique suite à une hémorragie cérébrale. Il a du mal à fermer d'une seule main la tirette de manteaux ou autres vêtements. Fabien vit de manière autonome et veut  réaliser tout seul ce simple geste. Les outils existants n'offrent pas une efficacité suffisante et ne peuvent être utilisés qu'en position assise.

Trois étudiants en design industriel (UGent) et en ergothérapie (Howest) ont conçu le ZipAid, un dispositif permettant à l'utilisateur de fermer une tirette d'une seule main. Grâce au ZipAid, Fabien peut fermer en tout lieu sa tirette d'une seule main, en position assise comme en position debout.

L'interrupteur Eclips

Dans la vie quotidienne, Julie est épaulée par son chien d'assistance. Il l'aide à ouvrir des portes, à ramasser des objets et à allumer et éteindre les lumières. L'interrupteur de sa chambre à coucher est placé trop haut pour le chien et  Julie n'est pas en mesure d'allumer et éteindre la lumière sans aide externe quand elle veut aller se coucher.

Trois étudiants en design industriel (UGent) et en ergothérapie (Howest) ont inventé Eclips, un support d'interrupteur. Sur simple ordre de Julie, le chien peut désormais allumer ou éteindre la lumière.

Le chien d'assistance peut facilement actionner l'interrupteur à tirette. Le système est, en outre, sécurisé contre les chiens jouettes qui, par excès d'enthousiasme, tirent trop fort sur le mécanisme.

Le sac de transport recyclé

Valérie est atteinte d'une maladie génétique qui limite sa mobilité. Elle possède un déambulateur pourvu d'un petit panier, qu'elle ne trouve toutefois pas très pratique et qui, de surcroît, n'est pas vraiment discret. Elle s'est donc mise au travail et a conçu son propre sac de transport. Elle a recyclé un vieux jean et l'a transformé en un sac facile à utiliser, qu'elle peut fermer et attacher à son déambulateur. Pratique et bon marché.

Ici vous trouvez toutes les inventions.

Pour aller plus loin

Interview : de l'Asie à HELASIA
© HI
Droits

Interview : de l'Asie à HELASIA

Fin février, Griet a déménagé à Addis Abbeba en Ethiopie, où elle va relever un nouveau défi pour Handicap International. Avant de partir, elle a répondu à quelques questions sur ses expériences en Asie et ce qu'il attend avec le projet HELASIA.

Avec 2 chaussettes, vous êtes plus fort
© Handicap International / Done By Friday
Réadaptation

Avec 2 chaussettes, vous êtes plus fort

En décembre, Handicap International lançait sa campagne #ItTakesTwo pour mettre en avant l'importance de la réadaptation physique. Vous pouvez nous aider à faire passer le message !

40 jours pour traverser l'Atlantique
© Van Durme Brothers

40 jours pour traverser l'Atlantique

Ils l'ont fait ! Les frères Damien et Bernard Van Durme sont arrivé à Antigua le 21 janvier, avant le lever du soleil après avoir ramé 39 jours, 21 heures et 2 minutes.