Go to main content

Formation du personnel et des victimes

Insertion Réadaptation
Haïti
L’objectif de Handicap International est de créer et de coordonner une capacité de réadaptation et d’appareillage sur le long terme. Pour cela, l’association forme du personnel haïtien qui pourra assurer la pérennité des services. Actuellement les spécialistes de notre association travaillent en collaboration avec du personnel haïtien et expatrié de l’association Healing Hands for Haiti à l’élaboration d’un programme de formation diplômante qui permettra d’accroître encore notre travail de transfert de compétence et l’impact à long terme de notre intervention.
photo d'une séance de formation

L’objectif de Handicap International est de créer et de coordonner une capacité de réadaptation et d’appareillage sur le long terme. Pour cela, l’association forme du personnel haïtien qui pourra assurer la pérennité des services. Actuellement les spécialistes de notre association travaillent en collaboration avec du personnel haïtien et expatrié de l’association Healing Hands for Haiti à l’élaboration d’un programme de formation diplômante qui permettra d’accroître encore notre travail de transfert de compétence et l’impact à long terme de notre intervention.

Accompagnement d’enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale (IMC)

Depuis mi avril 2011, Handicap International accueille au Centre de rééducation fonctionnelle des groupes de 4 à 6 enfants IMC accompagnés d’un de leurs parents. Ils participent à une série de 6 séances étalées sur autant de semaines, destinées à rendre autonomes les parents dans la prise en charge de leurs enfants en leur transmettant des méthodes simples. Une première évaluation, menée par nos équipes et partenaires, a permis d’identifier 70 enfants que nous accueillons maintenant progressivement.

Une première visite à domicile permet d’identifier les besoins en appareillage (orthèses), en aides techniques pour les activités de la vie quotidienne et en conseils qui permettront à l’enfant de d’accroître son autonomie. Ensuite, lors des séances organisées au Centre, les enfants accompagnés d’un parent effectuent des exercices fonctionnels (apprendre à s’asseoir, manger…) et des exercices de simulation sensorielle – notamment par le jeu et les dessins (qui permettent également aux enfants d’exprimer leurs besoins).

Handicap International fabrique ou assemble des aides comme des fauteuils ou des plans verticaux pour maintenir l’enfant debout.

Préparation de réponse rapide à l’urgence

Nos équipes ont effectué une évaluation des zones à couvrir, identifié les secteurs à risque et les personnes ressources qui pourront être mobilisées en cas de nouvelle catastrophe. Un recensement des voies d’accès pour les secours et des moyens logistiques déjà disponibles sur place est actuellement effectué auprès des acteurs locaux de l’aide, et notamment de la Direction de la Protection Civile haïtienne.

L’association a également constitué et positionné des stocks de matériel qui pourront être utilisés en cas de nouvelle urgence, comme des tentes, couvertures, aides à la marche, mais aussi des lampes de poches et des postes de radio (pour permettre aux personnes isolées de recevoir les informations liées à un cyclone)…

Lors de la survenue d’une nouvelle urgence majeure, l’association sera ainsi à même de mobiliser des équipes pré-identifiées pour mener immédiatement des évaluations selon des procédures prédéfinies et apporter une réponse multisectorielle dans couvrant à la fois les besoins primaires (Bâches, kits d’hygiène, de cuisine…) l’eau, l’hygiène, l’assainissement, la santé, l’éducation, la protection de l’enfance.
 

Pour aller plus loin

 « Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »
© Davide Preti/HI
Réadaptation

« Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »

Il y a dix ans, Maryse (44 ans) a été blessée suite au séisme qui a frappé Haïti et a perdu sa jambe droite. Depuis, elle a gardé le moral. Aujourd’hui, elle n’a pas honte de sa prothèse.

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… » Mines et autres armes Réadaptation

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour HI à Sana’a, au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par HI et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.  

Bangladesh : « Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp » Réadaptation

Bangladesh : « Nous dépendons de l’aide offerte dans le camp »

Hamas est atteint d'infirmité motrice cérébrale depuis l’âge d’un an, mais, en l’absence de suivi médical, le diagnostic est tombé trop tard. Aujourd'hui, il vit dans un camps de réfugiés au Bangladesh et est suivi par l'équipe de Handicap International.