Go to main content

Handicap International après Sandy: des actions et des chiffres concrets

Haïti
Ne perdez pas une minute et soutenez les actions d'urgence de Handicap International ! Grâce à votre don, nous pourrons offrir une aide aux victimes de la catastrophe, notamment dans les zones où aucune autre organisation humanitaire n'est active.
maisons détruites en Haïti après le passage de Sandy

Soutenez les actions d'urgence de Handicap International en Haïti !

Ne perdez pas une minute et soutenez les actions d'urgence de Handicap International ! Grâce à votre don, nous pourrons offrir une aide aux victimes de la catastrophe, notamment dans les zones où aucune autre organisation humanitaire n'est active.

Des actions concrètes

  • Distribution de kits d'aide d'urgence et de tentes
  • Distribution de colis alimentaires (pour 15 jours)
  • Organisation de sessions d'information sur le cholera

Coûts

Handicap International veut aider 5.000 familles, soit 25.000 personnes.

  • Un set de cuisine coûte 18 USD (+/- 14 €)
  • Une bâche coûte 25 USD pièce (+/- 20 €)
  • Un kit d'hygiène (savon, essuies , dentifrice, tablettes de chlore) : coût 10 USD (+/- 8 €)

Votre aide est plus que nécessaire ! Faites un don, dès maintenant. Merci. 

Pour aller plus loin

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »
© R. Colfs - Handicp International

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »

En août, Handicap International Belgique a accueilli sa nouvelle responsable RH, Catherine Stubbe. Après avoir travaillé pour la Croix-Rouge en Belgique et au Congo pendant dix ans, Catherine a dirigé nos programmes au Congo de 2012 à 2016, puis en Haïti au cours des trois dernières années.

 « Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »
© Davide Preti/HI
Réadaptation

« Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »

Il y a dix ans, Maryse (44 ans) a été blessée suite au séisme qui a frappé Haïti et a perdu sa jambe droite. Depuis, elle a gardé le moral. Aujourd’hui, elle n’a pas honte de sa prothèse.