Goto main content

HI forme des professionnels de santé en kinésithérapie spécialisée

Urgence
Ukraine

HI organise des formations en kinésithérapie spécialisée dans la prise en charge de patients brûlés, pour accompagner le personnel hospitalier ukrainien.

Les équipes de HI se rendent dans un foyer d’accueil pour enfants polyhandicapés à Tchernivtsi, Ukraine.

Les équipes de HI se rendent dans un foyer d’accueil pour enfants polyhandicapés à Tchernivtsi, Ukraine. | © HI

Prise en charge des patients brûlés

Afin de soutenir les hôpitaux ukrainiens, HI organise des formations en kinésithérapie spécialisée dans le traitement des brûlures. Ces formations permettent d’accompagner les professionnels de santé dans la prise en charge de ce type de blessure, qui requiert des connaissances et des compétences particulières.

HI a déjà organisé des formations à distance avec 3 hôpitaux de Lviv. Les formations sont suivies par des équipes de réadaptation ou des étudiants en kinésithérapie, venus aider à la prise en charge des blessés.

« Nous recevons beaucoup de requêtes pour ce genre de formations, » précise Virginie Duclos, responsable de réadaptation d’urgence de HI et spécialisée en brûlures, actuellement en Ukraine. « Certains patients sont admis dans les hôpitaux pour des brûlures et cela exige des compétences spécifiques. Lorsque nous ne pouvons pas nous rendre sur place, nous organisons des formations en ligne – nous essayons de nous adapter à la situation et de répondre à leurs besoins. »

Réponse aux besoins des personnes vulnérables

A Tchernivtsi et dans ses alentours, HI a déjà identifié une vingtaine d’institutions accueillant des personnes déplacées ou vulnérables qui ont des besoins spécifiques, en santé mentale ou en réadaptation par exemple. Parmi ces institutions, figure notamment un foyer qui accueille des enfants polyhandicapés.

« Ces enfants ont fait 24h de voyage en bus pour rejoindre Tchernivtsi. Ils sont arrivés dans une région qu’ils ne connaissent pas, loin de leur famille et sans dossier médical. Le foyer, qui jusqu’à présent accueillait 10 enfants, en héberge aujourd’hui plus de 50. Les moyens humains et financiers, eux, n’ont pas été démultipliés. Les équipes font vraiment ce qu’elles peuvent mais elles sont débordées, » explique Virginie.

Dans les prochains jours, HI prévoit notamment d’aider le foyer à recruter de nouveaux personnels afin de proposer aux enfants et aux équipes un support psychosocial et des activités de réadaptation, ainsi qu’à se procurer des produits de première nécessité, comme des produits d’hygiène.

Soutien humanitaire indispensable

Près de 12 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Ukraine. Les équipes de HI restent donc mobilisées pour identifier les besoins prioritaires et mettre en œuvre des interventions d’urgence. L’organisation prévoit entre autres des activités de réadaptation physique, des distributions de produits d’hygiène et de biens de première nécessité. Des aides financières sont également envisagées pour aider les personnes déplacées à se reloger et à se nourrir. HI va aussi mobiliser des spécialistes en santé mentale et en soutien psychosocial.  

« Nous voyons au quotidien qu’il y a de grands besoins en santé mentale et en soutien psychosocial, en Ukraine. Ici, tout le monde vit des événements très impressionnants et la plupart des personnes que nous croisons ont subi une forme de traumatisme. Elles sont nombreuses à avoir besoin d’un soutien spécifique, » témoigne Virginie.

Publié le : 1 avril 2022

Pour aller plus loin

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».
© HI
Urgence

« Les inondations ont détruit tous nos biens ».

Suite aux inondations au Pakistan, Handicap International fournit 2000 kits de fournitures d'urgence aux familles les plus vulnérables.

Ukraine 12-12 : 6 mois d'aide humanitaire Urgence

Ukraine 12-12 : 6 mois d'aide humanitaire

Les sept organisations qui composent le Consortium 12-12 ont publié un nouveau rapport sur leurs activités en Ukraine et dans les pays voisins.

Au Pakistan, la reconstruction peut commencer, mais pas partout
© HI
Urgence

Au Pakistan, la reconstruction peut commencer, mais pas partout

Pendant huit semaines, le Pakistan a été confronté à des pluies de mousson sans précédent. La pluie a commencé à tomber en juin et, à la mi-août, une zone neuf fois plus grande que la Belgique était sous les eaux. Le bilan humain est désastreux et il faudrait jusqu'à 31 milliards de dollars pour réparer les dégâts. La reconstruction peut commencer, mais pas dans toutes les provinces du pays.