Go to main content

Inondations Pakistan: l'eau potable est une priorité absolue

De nouvelles inondations touchent des millions de gens au Pakistan. Handicap International, déjà présent dans la région affectée, va réactiver les stations de traitement d’eau qui avaient été déployées l’an dernier. Avec les inondations, l’eau est polluée et il y a un grand manque d’eau potable.  
Inondations touchent des gens au Pakistan

De nouvelles inondations touchent des millions de gens au Pakistan. Handicap International, déjà présent dans la région affectée, va réactiver les stations de traitement d’eau qui avaient été déployées l’an dernier. Avec les inondations, l’eau est polluée et il y a un grand manque d’eau potable.

Déjà touché par des inondations spectaculaires en 2010 – 20 millions de personnes affectées – le Pakistan est de nouveau victime des pluies de mousson particulièrement abondantes depuis quelques semaines. Avec des conséquences désastreuses dans le sud du pays : environ 5.4 millions de personnes[1]touchées par la montée des eaux, plus de 665 000 habitations endommagées ou détruites. 248 personnes ont trouvé la mort. Par ailleurs, plus de 70 % des récoltes ont été affectées dans le Sindh (sud du pays), et plus de 800 000 personnes ont été contraintes de fuir leur zone d’habitation, dont plus de 20 % sont contraintes de vivre dehors alors que de fortes pluies sont encore annoncées.

La distribution de kits d’urgence contenant des couvertures, bâches, nécessaire de cuisine, moustiquaires… Dans le même temps, plusieurs stations de traitement de l’eau qui avait été mises en place en 2010 seront remises en service pour produire et distribuer de l’eau potable.

« En période d'inondation, les fleuves débordent et l'eau devient rapidement polluée, expliquait fin 2010 Philippe Pascal responsable des projets Eau, hygiène et assainissement dans le Sindh.Paradoxalement, c'est dans cette période que les populations manquent d'eau potable. Notre intervention s'est donc rapidement orientée sur cette thématique. L'urgence était de rendre rapidement l'eau potable. Nous avons donc mis en place des stations de potabilisation »

Pour répondre aux besoins des populations, l’association avait installé en urgence 7 unités de traitement d’eau produisant de l’eau potable pour environ 120 000 personnes, soit environ 600 000 litres d’eau potable produite par jour.

Une fois les besoins couverts en urgence, l’association avait mis en œuvre un programme visant à rétablir les réseaux de distribution détruits par les inondations (pompes, réservoirs d’eau). Ces réparations concernaient les équipements communautaires, les réseaux de distribution et les bassins de rétention qui sont assainis et consolidés. Elles associaient les autorités locales qui devaient assurer le rétablissement des réseaux secondaires.

Inde

Dans l’est de l’Inde, 2 millions de personnes sont touchées par des pluies de mousson d’une ampleur exceptionnelle; on compte près de 160.000 personnes déplacées, une vingtaine de personnes ont trouvé la mort et beaucoup d’autres ont disparues. Des centaines de villages se sont retrouvés isolés, des milliers de maisons sont endommagées. Handicap International a décidé d’intervenir et de débloquer immédiatement une somme de 60.000 euros pour permettre le lancement d’actions d’urgence. L’intervention va se concrétiser par la distribution de kits d’urgence (aides à la marche, aides non alimentaires,…). L’association devrait également assurer la coordination des messages de communication des différents acteurs de l’aide humanitaire sur les risques de santé auprès de la population.

À propos d’Handicap International dans la région

Pakistan : L'équipe de Handicap International sur le terrain est composée d'environ 500 personnes dont plus de 20 expatriés affectés à la réponse à l’urgence, que ce soit pour les projets liés aux inondations de 2010 ou ceux concernant les déplacements de populations suite aux conflits. Parallèlement, au Nord, l’association poursuit ses actions au profit des enfants handicapés et valides déplacés par les conflits ou accueillis par les communautés. Depuis le mois de juin 2010, Handicap International a ainsi ouvert 12 espaces de jeux protégés et pouvant accueillir des enfants handicapés. 

La mission de Handicap International au Pakistan est l’une des plus importantes jamais mises en œuvre par l’association, ce qui illustre encore une fois l’ampleur de la réponse apportée aux populations impactées.

Inde : L’association intervient dans ce secteur  de l’Inde depuis 2009 à travers des projets de prévention des risques dont l’objectif est de limiter l’impact des catastrophes naturelles sur les populations, en prenant également en compte les personnes les plus vulnérables.  

 


[1]OCHA- Point de situation au 16 septembre 2011 / http://reliefweb.int/node/447351 

Pour aller plus loin

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »
© R. Colfs - Handicp International

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »

En août, Handicap International Belgique a accueilli sa nouvelle responsable RH, Catherine Stubbe. Après avoir travaillé pour la Croix-Rouge en Belgique et au Congo pendant dix ans, Catherine a dirigé nos programmes au Congo de 2012 à 2016, puis en Haïti au cours des trois dernières années.

Une nouvelle victime de mine toutes les heures
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes

Une nouvelle victime de mine toutes les heures

Le rapport 2019 de l'Observatoire des mines a enregistré 6 897 victimes de mines en 2018, soit presque une nouvelle victime toutes les heures !