Accès direct au contenu

La réadaptation, ce n'est pas seulement un concept !

Réadaptation
République démocratique du Congo
Mr Kinwany est président du Réseau des comités de réadaptation à base communautaire. C’est sur ce réseau queHandicap International a construit son projet de réadaptation à base communautaire (RBC) à Kinshasa. L’intervention au sein des communautés – un village ou, comme à Kinshasa, un quartier – peut sembler un concept fort abstrait. Il s’agit pourtant d’actions qui peuvent améliorer très concrètement la vie des personnes handicapées, ainsi que l’explique Mr Kinwany, également responsable d’un comité de réadaptation communautaire (CRC).
Des personnes avec et sans handicap travaillent ensembleamen.

Mr Kinwany est président du Réseau des comités de réadaptation à base communautaire. C’est sur ce réseau que Handicap International a construit son projet de réadaptation à base communautaire (RBC) à Kinshasa. L’intervention au sein des communautés – un village ou, comme à Kinshasa, un quartier – peut sembler un concept fort abstrait. Il s’agit pourtant d’actions qui peuvent améliorer très concrètement la vie des personnes handicapées, ainsi que l’explique Mr Kinwany, également responsable d’un comité de réadaptation communautaire (CRC).

«En 2010 les comités répartis dans les 18 communes de la ville de Kinshasa ont par exemple aidé des enfants handicapés à bénéficier de soins de kinésithérapie, à obtenir un appareillage orthopédique. Septante-cinq d’entre eux ont bénéficié d’une bourse scolaire. Nous avons aussi réalisé des activités de mobilisation communautaire, avec des journées de travaux communautaires. Ces travaux avaient pour but d’améliorer l’accessibilité des bâtiments, d’assainir l’environnement. Les personnes en situation de handicap travaillent aux côtés des personnes valides et démontrent leur potentiel grâce à leur participation. C’est valorisant pour elles. »

Le site communautaire de Kingabwa, dans la commune de Limete, montre un parfait exemple de travail communautaire efficace. Dans un bâtiment de 9 pièces vivent 22 familles comptant une ou plusieurs personnes handicapées, dont des enfants. « Il n’y avait aucune installation sanitaire. Vous pouvez imaginer l’insalubrité de l’environnement. Les personnes ne pouvaient pas mener une vie digne ! » poursuit Mr Kinwany.

Enanga Sabu, conseiller du CRC pour ce site, confirme : « C’était une situation pénible, pour nous comme pour nos voisins. Nous avions entrepris plusieurs démarches pour améliorer la situation, sans succès. Grâce au CRC et à Handicap International, nos conditions de vie ont pu s‘améliorer. Nous avons d’abord assaini les alentours de la maison et la rue attenante. Nos voisins se sont joints à nous pour ces travaux. Ensuite, nous avons construit une fosse septique, des toilettes et des douches. »

Aujourd’hui, les voisins ne se plaignent plus d’être incommodés. Une action simple, très concrète a ainsi permis non seulement d’améliorer les conditions de vie des familles concernées mais aussi de changer le regard que portait le quartier sur les familles de personnes handicapées.

Pour aller plus loin

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Handicap International deux fois primée pour ses projets innovants
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Handicap International deux fois primée pour ses projets innovants

Le jeudi 24 septembre, l’Union européenne a distingué Handicap International à deux reprises, par la remise du Prix Horizon du Conseil européen de l'Innovation (E.C) pour "une Aide Humanitaire High-Tech et Durable". Ces récompenses consacrent la volonté de l’association de proposer des solutions concrètes, efficaces et innovantes afin d’améliorer la prise en charge des personnes vulnérables.

 

Ismail, victime d’une mine anti-personnel, se tient à nouveau debout
© HI
Insertion Mines et autres armes Réadaptation

Ismail, victime d’une mine anti-personnel, se tient à nouveau debout

Ismail a perdu ses deux jambes lors de l’explosion d’une mine quand il avait 14 ans. Handicap International lui apprend à marcher avec ses nouvelles prothèses.