Accès direct au contenu

Les pires inondations en 15 ans au Népal

Urgence
Népal
Inondations et glissements de terrain ont frappé le Népal au cours des cinq derniers jours. Les premiers bilans font état de 123 morts et d’au moins 35 disparus. Le Sud du pays est le plus touchée. Des milliers de maisons ont été inondées dans la province de Terai ; 80 % des terres arables ont été détruites. 600 000 personnes sont touchées par les pires inondations depuis 15 ans au Népal. Les équipes locales de Handicap International évaluent les besoins et le type d’aide qu’elles pourraient apporter. 
Un couple devant une maison partiellement dévastée.

Inondations et glissements de terrain ont frappé le Népal au cours des cinq derniers jours. Les premiers bilans font état de 123 morts et d’au moins 35 disparus. Le Sud du pays est le plus touchée. Des milliers de maisons ont été inondées dans la province de Terai ; 80 % des terres arables ont été détruites. 600 000 personnes sont touchées par les pires inondations depuis 15 ans au Népal. Les équipes locales de Handicap International évaluent les besoins et le type d’aide qu’elles pourraient apporter. 

Des centaines de milliers de personnes ont été contraintes de quitter leur foyer, menacées par une hausse soudaine de niveaux de l'eau. De fortes pluies sont encore attendues dans les prochains jours... 123 personnes ont été tuées. Le bilan risque de s’alourdir. Des centaines de milliers de personnes ont besoin d'une aide d’urgence.

Les personnes déplacées souffrent de diverses infections provoquées par l'eau contaminée et la pollution de l'environnement due aux inondations. Maladies transmises par l'eau, fièvre, rhume, gastrite, conjonctivite et infection cutanée sont fréquentes chez les victimes d'inondation. Les enfants, les femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées sont particulièrement vulnérables aux maladies et aux pénuries de nourriture.

Les inondations ont également causé la perte de biens matériels, la destruction des foyers et le déplacement de nombreuses personnes vers des abris temporaires.

Handicap international est présent au Népal depuis 15 ans avec environ 80 collaborateurs. L’association a répondu aux besoins des victimes du tremblement de terre qui a frappé le Népal en avril 2015, tuant plus de 8 000 personnes et blessant 22 000 autres.

Handicap international travaille actuellement à la possibilité d’une intervention conjointe avec l’ONG Christian Aid dans deux des districts les plus touchés. L'intervention pourrait inclure la distribution d'articles non alimentaires, tels que des kits d'hygiène, des abris et des transferts d’argent en liquide, en étroite collaboration avec le gouvernement et les intervenants locaux.

Les inondations ont causé des dommages importants aux habitations et aux terres agricoles dans les districts ruraux. « Handicap international est prête à fournir une aide aux populations les plus vulnérables touchées par les inondations, en étroite coordination avec les autorités locales et d'autres organismes humanitaires », affirme Willy Bergogne, chef de la mission au Népal.

 

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.