Accès direct au contenu

Nouveau séisme au Népal

Urgence
Népal
Ce matin aux alentours de 9h (heure belge), un nouveau tremblement de terre d'une mangitude de 7.3 sur l'échelle de Richter a secoué le Népal. L'épicentre se trouve à 83 kilomètres à l'est de Katmandou, la capitale. Six répliques ont été enregistrées à dans l'épicentre du séisme, à 68 kilomètres à l'ouest de Namche Bazaar, dans la région de l'Everest.
Maisons en ruine avec des passants néaplais à rpoximité

Ce matin aux alentours de 9h (heure belge), un nouveau tremblement de terre d'une mangitude de 7.3 sur l'échelle de Richter a secoué le Népal.  Six répliques ont été enregistrées à l'épicentre du séisme, à 68 kilomètres à l'ouest de Namche Bazaar, dans la région de l'Everest et à à 83 kilomètres à l'est de Katmandou.

Les 68 membres népalais de l'équipe et les 16 expatriés de Handicap International étaient au travail quand la terre a tremblé. Ils s'occupaient notamment de la distribution des kits d'urgence et des soins aux blessés du précédent séisme. Saines et sauves, nos équipes se trouvent dans des lieux sécurisés dans l’attente que les répliques se calment, et préparent une évaluation dans les heures qui viennent de l’impact de cette nouvelle catastrophe sur les populations afin d’ajuster leurs activités. En effet pour l’heure, de nombreuses répliques rendent les déplacements difficiles. Ces évaluations rapides seront menées dans les régions de Rasuwa, Nuwakot, Banepa, Kavre et Katmandou.    

La population népalaise est encore sous le choc du tremblement de terre qui a frappé le pays le 25 avril dernier, le plus grave depuis 80 ans. Les équipes de Handicap International s'étaient mises à la tâche immédiatement et ont aidés des centaines de personnes. 

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.