Accès direct au contenu

RDC : Un grand pas pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées

Droits Insertion
République démocratique du Congo
La République démocratique du Congo vient d’adhérer à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Handicap International et ses partenaires locaux mènent depuis plusieurs années une action de plaidoyer en faveur de cette adhésion.
Mabiela debout devant le tableau de sa classe

La République démocratique du Congo vient d’adhérer à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Handicap International et ses partenaires locaux mènent depuis plusieurs années une action de plaidoyer en faveur de cette adhésion.

Une belle avancée pour les personnes handicapées en République démocratique du Congo ! La loi autorisant l’adhésion de la RDC à la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées et au protocole facultatif a été publiée au Journal Officiel du 1er août 2013. Cette convention des Nations unies est un traité international destiné à promouvoir les droits humains, les libertés fondamentales et l'égalité devant la loi des personnes avec un handicap, quel qu’il soit (incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles). Handicap International avait participé au processus d'élaboration de ce texte adopté le 13 décembre 2006 au siège des Nations unies. A ce jour, 132 États Membres ont déjà ratifié la Convention et 23 pays ont signifié leur intention de la ratifier prochainement.
En République démocratique du Congo, Handicap International mène depuis plusieurs années un travail de plaidoyer sur le terrain avec plusieurs partenaires locaux. Parmi les plus actifs, les organisations de personnes handicapées telles que « Les Voix des handicapés pour les droits des handicapés » et «Parousia » qui ont entamé les premières démarches en 2006. Depuis 2012, les différentes organisations de personnes handicapées et les partenaires internationaux tels que Handicap International, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Centre de Coordination de la lutte antimines des Nations unies (UNMACC) ou la Mission chrétienne pour les aveugles (CBM) se sont regroupés en un groupe de travail sur le « handicap » pour lancer des actions conjointes de plaidoyer visant à favoriser le mécanisme d’adhésion à la Convention des Nations unies.

Par ses actions de sensibilisation et son plaidoyer, Handicap International vise l’amélioration des droits des personnes handicapées et la prise en charge de leurs besoins. «Notre action de plaidoyer est dirigée vers les personnes handicapées car elles sont confrontées à davantage d'exclusion et de pauvreté que le reste de la population. L’adhésion de la RDC à la Convention des Nations unies constitue une belle réussite pour Handicap International et les ONG qui ont travaillé activement à nos côtés. Elle vient marquer un tournant décisif pour le changement de perception du handicap dans la société », explique Catherine Stubbe, directrice du programme RDC pour Handicap International. « En effet, de gros efforts restent à faire pour changer de modèle et passer d’une approche d’assistanat à une véritable approche de droits. Les personnes en situation de handicap doivent également de leur côté participer activement à ce changement de modèle pour donner une autre image d’eux-mêmes. En mettant en œuvre une approche basée sur les droits, les services publics devront s’adapter pour offrir une société qui tient compte des besoins spécifiques des personnes handicapées. »

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence
© Thomas Freteur/HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence

La ville de Kinshasa compte aujourd’hui approximativement 12 millions d’habitants, dont près de 300.000 enfants vivant avec un handicap modéré à sévère. Handicap International améliore la qualité de vie des personnes handicapées grâce à différents projets qui doivent beaucoup au soutien belge.

Le projet ‘Djama Inasimama’
© Thomas Freteur/HI
Réadaptation

Le projet ‘Djama Inasimama’

Le projet "Djama Inasimama" vise à améliorer les soins de réadaptation pour les communautés les plus pauvres de Kinshasa.

Trésor, l'enfant invisible
© Thomas Freteur / HI
Réadaptation

Trésor, l'enfant invisible

Pendant des années, Trésor était comme invisible. Jusqu'à ce qu'il puisse retourner à l'école et obtenir son premier "morceau de fer" de Handicap International.