Accès direct au contenu

Typhon Philippines : Handicap International prête à se rendre sur les zones touchées

Urgence
Philippines
Le Typhon Haiyan qui vient de balayer une partie des Philippines pourrait avoir fait plus de 10 000 morts. Handicap International, déjà présente aux Philippines, s'apprête à se rendre sur la zone la plus touchée.

Le Typhon Haiyan qui vient de balayer une partie des Philippines pourrait avoir fait plus de 10 000 morts. Handicap International, déjà présente aux Philippines, s'apprête à se rendre sur la zone la plus touchée.

 

Moins de 36 heures après le passage du typhon Haiyan sur les Philippines, les premières informations qui parviennent de l'archipel laissent présager une situation catastrophique. Le typhon pourrait avoir fait plus de 10 000 morts selon les autorités. Le bilan reste cependant impossible à confirmer puisque de nombreuses îles sont encore totalement coupées du monde, sans communication. "Les quelques informations qu’on reçoit sont terribles », raconte Edith van Wijngaarden, directrice de Handicap International aux Philippines, après une réunion de la coordination humanitaire dans le pays. « L’aéroport de Tacloban, une ville située au centre du pays, est très sévèrement touché. Seuls quelques avions peuvent y atterrir. L’accès aux zones touchées demeure aléatoire. Hier, une équipe du gouvernement et des Nations Unies a pu faire un tour de la ville en hélicoptère. Ce qu’ils ont vu est, selon leurs dires, pire que la situation à Bandah Aceh (Indonésie) ravagée par le tsunami qui a suivi le tremblement de terre du 26 décembre 2004. Aujourd’hui, l’aide humanitaire arrive au compte-gouttes.

« Dans la ville il n’y pas d’eau, pas d’électricité pas de nourriture. Les travailleurs humanitaires déjà présents à Tacloban rapportent qu’il a des débuts de pillages et d’agressions pour le peu d’eau et de nourriture qui a résisté au typhon. Et ceci ne concerne que Tacloban. Il n’y a aucune nouvelle de la première petite île qui a été touchée. D’énormes ravages ont été constatés dans le Nord de Cebu, Leyte, le Nord de Palawan et de petites îles alentours. Pour le moment, je ne peux même pas envoyer mon équipe dans la zone, compte tenu de l'impossibilité d'y accéder. Mais nous nous tenons prêts à tout moment, parce que c’est une catastrophe naturelle énorme et qu'on ne peut pas laisser les personnes touchées par cette catastrophe sans assistance. Je suis particulièrement inquiète pour les personnes les plus vulnérables. Dans ce genre de contexte, quand plus rien ne tient debout, quand il n'y a plus d'infrastructures, il faut imaginer que les personnes handicapées, les personnes âgées, les enfants, sont encore plus fragilisés. Nous devons absolument leur venir en aide. »

Handicap International, présente aux Philippines depuis 1985, intervient dans plusieurs zones du pays, sur des programmes de développement, et de réduction des risques liés aux catastrophes naturelles. Ces derniers visent la mise en place de plans de contingence et de processus d'évacuation. L'association avait également mobilisé ses équipes d’urgence ces dernières années, après le passage de différents cyclones.

Pour soutenir les victimes du typhon, faites un don sur le compte BE80 0000 0000 7777 (communiciation: "Philippines") ou en cliquant ici.

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.