Goto main content

DES ROUTES PLUS SÛRES

Les accidents de la route sont actuellement la huitième cause de décès dans le monde. Si rien n’est fait, d’ici 2030, ils deviendront la cinquième cause de décès ([1]). Près de 3500 personnes meurent donc chaque jour sur les routes. Et des dizaines de millions de personnes sont blessées, certaines souffrant de séquelles lourdement invalidantes : paralysies, membres abîmés ou amputés, …

Un sujet bien connu des équipes d’Handicap International, depuis longtemps. Ainsi, en 2000 déjà, l’équipe du projet de kinésithérapie au Laos constatait que 80% des patients ayant besoin d’un traitement de réadaptation avaient eu un accident de la route.

La sécurité routière est donc devenue un thème important des activités de prévention des causes de handicap menées par Handicap international en Asie du Sud-Est (Laos, Vietnam, Cambodge) et plus récemment en Afrique (Bénin).

NOTRE ACTION

  • Sensibilisation : cours de sécurité routière, sensibilisation du grand public, au port du casque, à la conduite en état d’ivresse, …
  • Prise en charge des blessés : mise en place ou amélioration de systèmes de premiers soins sur les lieux d’un accident,
  • Soutien aux autorités pour mettre en place des législations adaptées (ex : rendre le port du casque obligatoire), améliorer les infrastructures routières, …

ENVIE DE SOUTENIR NOS PROJETS ? CLIQUEZ ICI

[1] Source : OMS « Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde – 2013 »

Pour aller plus loin

16 millions de Yéménites souffriront de la faim en 2021
© HI
Mines et autres armes Urgence

16 millions de Yéménites souffriront de la faim en 2021

6 ans de conflit au Yémen. 21 organisations humanitaires, dont Handicap International, appellent à un cessez-le-feu.

Des décennies pour reconstruire et déminer la Syrie
© Bahia Z./ HI
Mines et autres armes Urgence

Des décennies pour reconstruire et déminer la Syrie

10 ans après le début du conflit en Syrie, il semble n'y avoir aucune solution en vue. Le travail de reconstruction du pays s’annonce colossal. Et l'impact de dix ans de guerre est énorme : diversité et étendue des armes explosives qui polluent le territoire, infrastructures et villes détruites par les bombardements incessants, population syrienne déplacée, traumatisée et blessée. 

Augmentation de la violence contre les femmes handicapées depuis le COVID-19
© Sophie Pecourt / HI
Droits Insertion

Augmentation de la violence contre les femmes handicapées depuis le COVID-19

La violence contre les femmes et les filles handicapées est un problème mondial : les femmes handicapées sont plus exposées à la violence que les femmes non handicapées et les hommes handicapés. En outre, la pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation de la violence domestique. On peut raisonnablement upposer que cette augmentation touche aussi les femmes handicapées. Handicap International souhaite attirer l'attention sur cette question à l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars.