Go to main content

5 dollars pour une mine, combien pour une jambe arrachée ?

Muhammad Ali dit qu’il a eu de la chance, il n’en a « perdu qu’une alors que d’autres se retrouvent à quatre pattes comme des enfants ». En voulant déminer son propre champ, en 1992, Muhammad Ali a sauté sur une Valmara, une mine antipersonnel bondissante d’origine italienne qui lui a arraché la jambe.
Muhammad montre sa prothèse au technicien du centre d'appareillage

Muhammad Ali dit qu’il a eu de la chance, il n’en a « perdu qu’une alors que d’autres se retrouvent à quatre pattes comme des enfants ». En voulant déminer son propre champ, en 1992, Muhammad Ali a sauté sur une Valmara, une mine antipersonnel bondissante d’origine italienne qui lui a arraché la jambe.

La Valmara a une forme amusante avec des petits picots qui attirent souvent les enfants. Elle est destinée à détruire tout ce qui se trouve à 45 cm de hauteur sur un rayon de 20 mètres. Si Muhammad dit qu’il a eu de la chance, c’est parce qu’il sait à quoi il a échappé. Il a 60 ans et il vient depuis 20 ans au KORD pour faire réviser ou changer sa prothèse.

La mine qui lui a arraché la jambe ne coûte pas plus de 5 dollars à fabriquer mais comme tous les restes explosifs de guerre, elle bouleverse la vie de milliers d’Irakiens

Pour aller plus loin

© Van Durme Brothers

" Je suis dure comme une pierre"
HI
Réadaptation

" Je suis dure comme une pierre"

Kisubizo, 10 ans, vit dans l'Est du Congo. Son histoire et celle de sa famille est une vraie tragédie.

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?