Accès direct au contenu

Arrivée en Chine de spécialistes des lésions de la moelle épinière de Handicap International

Réadaptation Urgence
Chine
Handicap International continue à déployer en urgence ses opérations d’aide humanitaire à Chengdu, la capitale de la province chinoise du Sichuan, frappée de plein fouet par le séisme. L’organisation étant déjà présente sur le terrain avant le tremblement de terre, l’équipe a pu intervenir immédiatement.
Erik Weerts - Séisme Chine
Handicap International continue à déployer en urgence ses opérations d’aide humanitaire à Chengdu, la capitale de la province chinoise du Sichuan, frappée de plein fouet par le séisme. L’organisation étant déjà présente sur le terrain avant le tremblement de terre, l’équipe a pu intervenir immédiatement.
 
Depuis le mardi 13 mai, l'organisation est à pied d'œuvre dans les hôpitaux de référence de Chengdu. Handicap International renforce les équipes médicales locales dans les deux principaux centres de référence de la région sinistrée en leur adjoignant des spécialistes de la réadaptation post-traumatique, des lésions de la moelle épinière et des traumatismes crâniens.

Eric Weerts travaille déjà depuis plusieurs année pour Handicap International, plus précisément au Vietnam, pays où l’organisation a ouvert le premier centre de prise en charge des paraplégiques. Dans ce projet, l'accent est mis sur la formation. L'organisation possède en effet une expérience de longue date dans la formation du personnel médical et leur sensibilisation sur la nécessité d'assurer la réadaptation des patients souffrant de lésions spinales. Les connaissances de ce kinésithérapeute spécialisé sont absolument cruciales pour la réadaptation d'un très grand nombre de blessés dans la région touchée par le séisme. “Les patients souffrant de lésions de la moelle épinière décèdent souvent des suites d'une intervention chirurgicale, faute de suivi spécialisé”, déplore Eric Weerts au début de sa mission à Chengdu.

Pour aller plus loin

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives
© Patrick Meinhardt / HI
Santé Urgence

Face au Covid-19, les équipes de HI restent actives

Alors que l’Europe constitue désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus, le virus continue de se propager à travers la planète, semant le désarroi le plus total. Le nombre de personnes atteintes augmente chaque jour. Face à cette situation inédite et dramatique, Handicap International prend des mesures exceptionnelles pour protéger ses équipes tout en préservant ses capacités opérationnelles.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».