Accès direct au contenu

Au Cambodge, les crises se succèdent

Réadaptation Santé Urgence
Cambodge

Les mesures sanitaires restrictives conduisent à une crise économique désastreuse. HI est au soutien, sur le terrain et à distance. 

Pendant l'épidémie de Covid-19 au Cambodge, un physiothérapeute de HI apprend à une mère à faire des exercices avec son fils atteint de infirmité motrice cérébrale, 2021

Pendant l'épidémie de Covid-19 au Cambodge, un physiothérapeute de HI apprend à une mère à faire des exercices avec son fils atteint de infirmité motrice cérébrale, 2021 | © HI

Au moment où de nombreuses régions du monde voient leur nombre de cas de COVID-19 décliner, le Cambodge connaît sa première vague épidémique. Largement épargné par la pandémie en 2020, le pays a connu une hausse du nombre de cas positifs au mois de février dernier. Les chiffres ont régulièrement augmenté jusqu’au mois de mai, et stagnent depuis lors.

« Nous dénombrons plusieurs centaines de nouveaux cas par jour, et le virus touche désormais aussi les provinces », explique Edith Van Wijngaarden, responsable pays HI pour le Cambodge. « Les taux n’ont pas baissé depuis ces dernières semaines, et il est probable que le nombre de cas réel dépasse le chiffre officiel. »

Détérioration économique

En réponse à la propagation rapide du virus, des restrictions gouvernementales strictes ont été mises en place afin de limiter la contamination de la population. Cependant, les efforts produits pour juguler une crise en ont alimenté une autre. À la suite de la fermeture obligatoire des commerces et des limitations de déplacement et de rassemblement, la population se retrouve en pleine crise économique, sans moyen de subsistance.

« La situation est extrêmement difficile », relate Edith Van Wijngaarden. « Les personnes en zone "rouge", c’est-à-dire à haut risque, n’avaient même aucun accès à la nourriture. Nombreux sont ceux qui ont perdu leur travail. Le tourisme est à l’arrêt complet, et toutes les personnes qui dépendent de cette activité sont en difficulté. Il y a eu des clusters dans les usines de vêtements.. Toute l’économie se dégrade. »

Alors que l’espoir renaissait quant à une sortie de la crise sanitaire grâce à un plan de vaccination prometteur, le gouvernement a été dans l’obligation de lever prématurément les restrictions dans une tentative de soulager l’économie, ce qui expose la population aux risques posés par les nouvelles vagues de cas.

La réponse de HI sur le terrain et à distance

Malgré les difficultés posées par la pandémie et la crise économique, les équipes de HI ont continué à apporter leur soutien aux populations les plus vulnérables du pays.

En plus de distribuer des équipements de protection personnelle afin de réduire le risque infectieux parmi les bénéficiaires, HI donne des kits alimentaires aux personnes ayant subi une perte de revenus, et continue de fournir des services de réadaptation aux personnes en situation de handicap. Depuis le mois de février, l’équipe assure des soins en personne ainsi que des services à distance pour garantir l’accessibilité malgré les restrictions. Cette approche s’est avérée très utile pour former les parents à donner à leurs enfants handicapés les soins dont ils ont besoin tout en restant à la maison.

« Notre centre de réadaptation est toujours ouvert », précise Edith Van Wijngaarden. « Nous avons parfois dû fermer, mais cela n’a pas impacté notre capacité à soutenir nos bénéficiaires. Lorsque nous n’avons pas d’autre choix, nous assurons nos services de suivi et d’aide à distance. Actuellement, nous formons 5 autres centres à fournir des services de réadaptation à distance, étant donné le contexte. »

Publié le : 13 octobre 2021

Pour aller plus loin

Il y a encore énormément à faire en matière de santé mentale
©Handicap International
Santé

Il y a encore énormément à faire en matière de santé mentale

Les 5 et 6 octobre, le ministre français des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, et le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, accueilleront à Paris, un Sommet mondial sur la santé mentale intitulé « Mind Our Rights, Now ! ».

Ce sommet réunira des hauts responsables politiques, des organisations internationales, des professionnels de santé, des experts et acteurs de la société civile, mais aussi des fondations et des personnalités issues du milieu académique, avec l’ambition de renforcer la mobilisation internationale en faveur de la santé mentale, de promouvoir le respect des droits et de valoriser les expériences innovantes à l’international.

Maximilien Zimmermann, réfèrent technique Santé mentale et soutien psychologique chez Handicap International, y participera. Il nous parle de son travail au sein de notre ONG et des enjeux de ce sommet. Rencontre.

HI agit pour l’inclusion des enfants atteints de paralysie cérébrale
© Benoit Almeras / HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

HI agit pour l’inclusion des enfants atteints de paralysie cérébrale

A l’occasion de la Journée mondiale de la Paralysie Cérébrale, le 6 octobre, HI met l’accent sur l’importance de la prise en charge des enfants nés avec ce handicap.

Haïti : Un mois après le séisme
© R.CREWS/ HI
Urgence

Haïti : Un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre a dévasté le sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et mis 650 000 personnes dans le besoin.