Accès direct au contenu

Crise alimentaire au Sahel

Urgence
Le Sahel est une région qui doit faire face à des famines récurrentes. En 2012, les acteurs humanitaires tiraient une nouvelle fois la sonnette d’alarme : des récoltes faibles, une hausse du prix des denrées alimentaires allaient conduire certains pays à l’insécurité alimentaire. Les troubles politiques au Mali ont encore aggravé une situation déjà critique. Handicap International intervient au Mali, notamment en distribuant des denrées alimentaires, mais aussi dans la capitale du Niger, Niamey, en soutenant financièrement les populations les plus vulnérables. Christopher Fraser, chef de projet ‘Sécurité alimentaire’ au Niger, témoigne.

Le Sahel est une région qui doit faire face à des famines récurrentes. En 2012, les acteurs humanitaires tiraient une nouvelle fois la sonnette d’alarme : des récoltes faibles, une hausse du prix des denrées alimentaires allaient conduire certains pays à l’insécurité alimentaire. Les troubles politiques au Mali ont encore aggravé une situation déjà critique. Handicap International intervient au Mali, notamment en distribuant des denrées alimentaires, mais aussi dans la capitale du Niger, Niamey, en soutenant financièrement les populations les plus vulnérables. Christopher Fraser, chef de projet ‘Sécurité alimentaire’ au Niger, témoigne.

« Nous devons soutenir les populations pour éviter d’arriver à une situation dramatique où des personnes meurent de faim et où la communauté internationale distribue des sacs de nourriture importée parce qu’il n’y a plus que ça à faire. Nous mettons en œuvre un projet de transfert d’argent qui doit permettre d’aider les familles les plus menacées à traverser la période de soudure (entre deux récoltes) durant laquelle les prix sont particulièrement élevés. Un tel projet atteint directement les personnes les plus faibles, qui achèteront elles-mêmes la nourriture dont elles ont besoin. Cela permet aussi d’injecter de l’argent et de relancer l’activité économique à la base. 2 800 personnes bénéficieront de ce programme. Il s’agit de personnes handicapées, de jeunes filles-mères susceptibles de devoir se prostituer pour s’alimenter et prendre en charge leurs enfants, ou de toute autre personne considérée comme particulièrement vulnérable. »

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.