Accès direct au contenu

Crise alimentaire au Sahel

Urgence
Le Sahel est une région qui doit faire face à des famines récurrentes. En 2012, les acteurs humanitaires tiraient une nouvelle fois la sonnette d’alarme : des récoltes faibles, une hausse du prix des denrées alimentaires allaient conduire certains pays à l’insécurité alimentaire. Les troubles politiques au Mali ont encore aggravé une situation déjà critique. Handicap International intervient au Mali, notamment en distribuant des denrées alimentaires, mais aussi dans la capitale du Niger, Niamey, en soutenant financièrement les populations les plus vulnérables. Christopher Fraser, chef de projet ‘Sécurité alimentaire’ au Niger, témoigne.

Le Sahel est une région qui doit faire face à des famines récurrentes. En 2012, les acteurs humanitaires tiraient une nouvelle fois la sonnette d’alarme : des récoltes faibles, une hausse du prix des denrées alimentaires allaient conduire certains pays à l’insécurité alimentaire. Les troubles politiques au Mali ont encore aggravé une situation déjà critique. Handicap International intervient au Mali, notamment en distribuant des denrées alimentaires, mais aussi dans la capitale du Niger, Niamey, en soutenant financièrement les populations les plus vulnérables. Christopher Fraser, chef de projet ‘Sécurité alimentaire’ au Niger, témoigne.

« Nous devons soutenir les populations pour éviter d’arriver à une situation dramatique où des personnes meurent de faim et où la communauté internationale distribue des sacs de nourriture importée parce qu’il n’y a plus que ça à faire. Nous mettons en œuvre un projet de transfert d’argent qui doit permettre d’aider les familles les plus menacées à traverser la période de soudure (entre deux récoltes) durant laquelle les prix sont particulièrement élevés. Un tel projet atteint directement les personnes les plus faibles, qui achèteront elles-mêmes la nourriture dont elles ont besoin. Cela permet aussi d’injecter de l’argent et de relancer l’activité économique à la base. 2 800 personnes bénéficieront de ce programme. Il s’agit de personnes handicapées, de jeunes filles-mères susceptibles de devoir se prostituer pour s’alimenter et prendre en charge leurs enfants, ou de toute autre personne considérée comme particulièrement vulnérable. »

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.