Accès direct au contenu

L’importance du dialogue

Réadaptation
Vietnam
Pendant leur réadaptation, il est important que les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière se soutiennent les unes les autres. C’est pourquoi Handicap International fait appel aux personnes ayant vécu les mêmes expériences. Ha Va Than Vo, un Vietnamien, est l’une d’entre elles.
Vo, blessé médullaire, joue au ballon sur la plage.

Pendant leur réadaptation, il est important que les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière se soutiennent les unes les autres. C’est pourquoi Handicap International fait appel aux personnes ayant vécu les mêmes expériences. Ha Va Than Vo, un Vietnamien, est l’une d’entre elles.

Vo était électricien. Quand il avait 23 ans, il est tombé d’un poteau pendant son travail, ce qui a totalement bouleversé sa vie. Il a en effet été blessé à la colonne vertébrale et s’est retrouvé en chaise roulante. Après sa chute, Vo a été transféré au centre de réadaptation d’Ho Chi Minh Ville. Il a connue une profonde dépression, son handicap signifiant de grands changements aussi bien émotionnels que physiques.

A l’instigation de Handicap International, Vo a été retenu pour suivre pendant deux ans une formation l’accompagnement. Le profil de Vo correspondant à celui d’autres patients, généralement des hommes peu formés et exerçant un métier manuel, ils pouvaient donc s’identifier facilement à lui.

Finalement, Vo s’est attelé à sa tâche à l’hôpital et est devenu rapidement un soutien indispensable pour les autres patients et leurs familles. Grâce à son caractère ouvert, il parle très facilement de ce qu’il a vécu avec ceux qui ont subi le même sort que lui.

Et le handicap de Vo ne l’empêche pas de continuer à construire sa vie. Il fait beaucoup de sport et donne lui-même des entraînements à l’hôpital. Il s’est également marié et rêve d’avoir des enfants un jour. Pour les personnes para ou tétraplégiques, il n’est pas seulement une personne de confiance, mais une source d’inspiration.

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »
© Patrick Meinhardt/HI
Réadaptation Santé Urgence

« Avec Olivier, le psychologue de HI, je me sens ‘à l’aise’ »

Héritier, 23 ans, était capitaine d’une équipe de pêcheurs au Sud Kivu (République démocratique du Congo). Attaqué chez lui en pleine nuit, blessé au bras, il suit aujourd’hui des séances avec Noela, kiné de HI, qui l’aide à retrouver l’usage de son bras et de sa main. Il voit aussi Olivier, un psychologue avec qui  il se sent « à l’aise ».