Accès direct au contenu

La boutique de Sainte-Hélène

Réadaptation Urgence
Haïti
Sainte-Hélène a été amputée suite au séisme en Haïti. Cette jeune femme dynamique a passé du temps à l’hôpital, puis au « Village des Vigoureux », un petit village créé par Handicap International pour que les patients handicapés se préparent à rentrer à la maison. De retour chez elle, Sainte-Hélène doit pouvoir vivre de façon autonome. Pour cela, elle a choisi d’ouvrir un commerce de boissons.
photo de Sainte-Hélène

Sainte-Hélène a été amputée suite au séisme en Haïti. Cette jeune femme dynamique a passé du temps à l’hôpital, puis au « Village des Vigoureux », un petit village créé par Handicap International pour que les patients handicapés se préparent à rentrer à la maison. De retour chez elle, Sainte-Hélène doit pouvoir vivre de façon autonome. Pour cela, elle a choisi d’ouvrir un commerce de boissons.

 

Publié le : 12 janvier 2021

Pour aller plus loin

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La crise du COVID-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Handicap International de trouver des moyens pour aider la petite fille. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence
© Thomas Freteur/HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé

R.D. Congo : le soutien belge fait la différence

La ville de Kinshasa compte aujourd’hui approximativement 12 millions d’habitants, dont près de 300.000 enfants vivant avec un handicap modéré à sévère. Handicap International améliore la qualité de vie des personnes handicapées grâce à différents projets qui doivent beaucoup au soutien belge.

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"
© HI
Santé Urgence

Milagros Chacin : "Je n’arrivais même plus à nourrir mes enfants"

Face à la crise économique qui sévit au Vénézuela, Milagros Chacin et sa famille se sont réfugiés en Colombie. L'épidémie de COVID-19 a rendu plus problématiques encore les conditions de vie des réfugiés. Comment faire pour s'en sortir ?