Go to main content

Martin peut à nouveau marcher

Pour que les Burundais handicapés qui ne peuvent pas se payer les soins nécessaires bénéficient quand même d’un traitement, Handicap International a créé sur place un fonds de soutien. L’une des personnes aidées par ce fonds est Martin, un petit garçon âgé de 6 ans. 

Voici un an qu’il séjourne au centre de revalidation de la ville de Gitega, le Centre national d'appareillage et de rééducation (C.N.A.R.). Il souffre d’hypotonie généralisée, maladie caractérisée par une insuffisance du tonus des muscles du corps. Auparavant, cela l’empêchait de se lever, et il pouvait à peine s’asseoir convenablement. Chaque jour, le petit garçon participe à des exercices individuels et à des exercices de groupe sous la direction d’une kinésithérapeute. Son état s’améliore visiblement. A présent, il est capable se rendre seul à la salle de kinésithérapie en traversant la cour intérieure du centre avec un rollator.

Dans une prochaine phase, il va apprendre à marcher avec des béquilles. « Dans six mois, ce garçon pourra parfaitement tirer son plan, explique Anicet Nibaruta, la kinésithérapeute. Lorsque Martin est arrivé dans le centre, il avait des problèmes d’orientation et ne parlait pas », se souvient-elle. Quelle différence avec ce petit gars joyeux et bavard qui adore faire la démonstration de ses nouvelles capacités ! Le coût des traitements de kinésithérapie comme les béquilles de Martin seront pris en charge par le fonds de solidarité. Anicet Nibaruta a suivi des formations complémentaires auprès de Handicap International pour pouvoir encore mieux aider des enfants comme Martin.

Pour aller plus loin

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »
© R. Colfs - Handicp International

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »

En août, Handicap International Belgique a accueilli sa nouvelle responsable RH, Catherine Stubbe. Après avoir travaillé pour la Croix-Rouge en Belgique et au Congo pendant dix ans, Catherine a dirigé nos programmes au Congo de 2012 à 2016, puis en Haïti au cours des trois dernières années.

Une nouvelle victime de mine toutes les heures
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes

Une nouvelle victime de mine toutes les heures

Le rapport 2019 de l'Observatoire des mines a enregistré 6 897 victimes de mines en 2018, soit presque une nouvelle victime toutes les heures !