Accès direct au contenu

Martin peut à nouveau marcher

Pour que les Burundais handicapés qui ne peuvent pas se payer les soins nécessaires bénéficient quand même d’un traitement, Handicap International a créé sur place un fonds de soutien. L’une des personnes aidées par ce fonds est Martin, un petit garçon âgé de 6 ans. 

Voici un an qu’il séjourne au centre de revalidation de la ville de Gitega, le Centre national d'appareillage et de rééducation (C.N.A.R.). Il souffre d’hypotonie généralisée, maladie caractérisée par une insuffisance du tonus des muscles du corps. Auparavant, cela l’empêchait de se lever, et il pouvait à peine s’asseoir convenablement. Chaque jour, le petit garçon participe à des exercices individuels et à des exercices de groupe sous la direction d’une kinésithérapeute. Son état s’améliore visiblement. A présent, il est capable se rendre seul à la salle de kinésithérapie en traversant la cour intérieure du centre avec un rollator.

Dans une prochaine phase, il va apprendre à marcher avec des béquilles. « Dans six mois, ce garçon pourra parfaitement tirer son plan, explique Anicet Nibaruta, la kinésithérapeute. Lorsque Martin est arrivé dans le centre, il avait des problèmes d’orientation et ne parlait pas », se souvient-elle. Quelle différence avec ce petit gars joyeux et bavard qui adore faire la démonstration de ses nouvelles capacités ! Le coût des traitements de kinésithérapie comme les béquilles de Martin seront pris en charge par le fonds de solidarité. Anicet Nibaruta a suivi des formations complémentaires auprès de Handicap International pour pouvoir encore mieux aider des enfants comme Martin.

Publié le : 20 janvier 2021

Pour aller plus loin

Visite royale chez Handicap International
Copyright: A. Bertels - HI

Visite royale chez Handicap International

La reine Mathilde s’est rendue mardi matin dans les bureaux de Handicap International à Bruxelles afin de rencontrer le directeur de l’organisation en Belgique, Erwin Telemans, ainsi que plusieurs collaborateurs. Ils ont échangé avec la souveraine sur le fonctionnement, la vision et les futurs projets de l’organisation dans plus de 60 pays, mais également ceux mis en place en 2020 pour venir en aide aux personnes handicapées durant la pandémie.

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré le COVID-19, Sreyoun a pu poursuivre ses séances de réadaptation

La crise du COVID-19 n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Handicap International de trouver des moyens pour aider la petite fille. La mère de Sreyoun est enchantée de voir sa fille s’épanouir.

Madagascar : protéger les plus vulnérables de la COVID-19
© HI
Prévention Santé

Madagascar : protéger les plus vulnérables de la COVID-19

A Madagascar, Handicap International a adapté de nombreux projets pour venir en aide aux personnes handicapées et leur éviter d’être touchés par la pandémie.