Accès direct au contenu

Que fait Handicap International en Haïti

Urgence
Haïti
Le séisme a fait énormément de blessés qui affluent dans les centres médicaux d’urgence. Les amputations représentent une part importante des opérations. Les médecins doivent aussi traiter des fractures ouvertes, des lésions de la moelle...
Urgence Haïti

Nous soignons les personnes blessées et amputées

Le séisme a fait énormément de blessés qui affluent dans les centres médicaux d’urgence. Les amputations représentent une part importante des opérations. Les médecins doivent aussi traiter des fractures ouvertes, des lésions de la moelle épinière ou des brûlures. Dans ce contexte, le rôle de Handicap International est de s’assurer que les actes chirurgicaux et les blessures graves reçoivent un suivi immédiat. Nous pouvons ainsi éviter des complications qui peuvent avoir pour conséquence la mort ou des handicaps permanents.   

Handicap International est spécialisé dans la kinésithérapie postopératoire et s’occupe donc particulièrement des soins de rééducation auprès des victimes. Mais nos équipes sont également très présentes avant les opérations pour préparer les patients et favoriser le bon déroulement du traitement des blessures. Leur rôle est également psychologique afin de faire prendre conscience de la situation aux patients et à leurs familles.

Qu’il s’agisse de personnes ayant un handicap temporaire ou, dans le pire des cas, permanent, les victimes du tremblement de terre ont grand besoin d’une aide matérielle : béquilles, fauteuils roulants, déambulateurs… Du matériel orthopédique est donc distribué à ceux qui en ont besoin, aussi bien dans les hôpitaux que par des équipes mobiles qui se rendent dans les camps de déplacés.

Dès mars, lorsque les moignons auront cicatrisés, nous pourrons aussi commencer à fournir des prothèses temporaires aux personnes amputées, avant de fabriquer localement et de fournir aux patients des prothèses parfaitement adaptées.

Nous gérons une plateforme logistique.

En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Handicap International est en charge d’une plateforme logistique assurant l’acheminement de l’aide humanitaire pour une cinquantaine d’ONG. Une flotte de 45 camions – prochainement renforcée – est actuellement répartie sur cinq bases opérationnelles et distribue du matériel de purification de l’eau, du combustible ou encore des biscuits énergétiques.

D’autres projets démarrent

Trois autres volets d’action démarrent en ce début février : la création de points relais pour les personnes handicapées, la distribution d’abris temporaire et un système de cash for work afin de déblayer des zones tout en assurant des revenus à une partie de la population.

Pour aller plus loin

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?
X. Olleros - HI
Réadaptation

Dossier : réadaptation physique, luxe ou nécessité ?

A première vue, la réadaptation ne semble pas une cause attirante. Elle ne remplit pas d’estomacs affamés, elle ne vaccine aucune population et n'arrête pas les bombes. D’où la question : à quel point des soins de réadaptation physique de qualité et abordables sont-ils nécessaires ?

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après
© Davide Preti/HI
Réadaptation Urgence

Haïti: l'intervention de HI suite au séisme, dix ans après

Haïti n’a pas été épargnée au cours de ces 10 dernières années. À un tremblement de terre dévastateur, suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse encore le pays aujourd’hui. En 2010, HI a déployé en Haïti l’une de ses plus grandes interventions d’aide humanitaire. Elle apporte encore aujourd’hui une contribution majeure au renforcement du réseau local de réadaptation physique.   

 

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »
© R. Colfs - Handicp International

Catherine Stubbe : « C’est formidable de reconnaître les talents de quelqu’un »

En août, Handicap International Belgique a accueilli sa nouvelle responsable RH, Catherine Stubbe. Après avoir travaillé pour la Croix-Rouge en Belgique et au Congo pendant dix ans, Catherine a dirigé nos programmes au Congo de 2012 à 2016, puis en Haïti au cours des trois dernières années.