Accès direct au contenu

Song Kosal du Cambodge

Mines et autres armes
Cambodge
Un après-midi, alors que Song Kosal avait six ans, sa vie a changé pour toujours. Elle travaillait avec sa mère dans la rizière, sur le territoire d’une commune calme non loin de la frontière thaïlandaise, lorsqu’elle a involontairement marché sur une mine antipersonnel, qui a explosé. Kosal a été grièvement blessée à la jambe droite. Il a fallu l’amputer.
Song Kosal du Cambodge
Survivante d’un accident de mine et témoin de la signature du Traité d’Ottawa en 1997.

Un après-midi, alors que Song Kosal avait six ans, sa vie a changé pour toujours. Elle travaillait avec sa mère dans la rizière, sur le territoire d’une commune calme non loin de la frontière thaïlandaise, lorsqu’elle a involontairement marché sur une mine antipersonnel, qui a explosé. Kosal a été grièvement blessée à la jambe droite. Il a fallu l’amputer.

Quand elle a eu 12 ans, Kosal a pris activement part à la Campagne cambodgienne pour l’interdiction des mines terrestres. Après avoir largement mené cette campagne au Cambodge, elle a pris la parole à l’étranger dans diverses assemblées. En 1997, elle a assisté à la signature du Traité d’interdiction des mines à Ottawa.
Kosal a porté son message en Espagne, en Australie, au Japon, au Canada, aux Nations Unies, en Thaïlande, aux Philippines, en Malaisie, au Mozambique, au Maroc, en Suisse, en France, et en Belgique Elle a rencontré des Chefs d’état et des dignitaires de par le monde, dont le Roi du Cambodge, la Reine d’Espagne, la Reine de Jordanie et le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis.

En sa qualité de Jeune Ambassadrice de l’ICBL, Kosal a réussi à donner un visage aux nombreux enfants moins connus qui, dans le monde, ont survécu à des accidents causés par les mines. Elle continue à susciter la prise de conscience partout dans le monde tout en poursuivant des études supérieures à Phnom Penh, au Cambodge.

Pour aller plus loin

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »
© Tannourine / HI
Mines et autres armes

Rapport 2020 de l’Observatoire des mines : « Le COVID-19 perturbe l'action contre les mines »

Le rapport 2020 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes de mines, la majorité des victimes étant des civils. Mais la pandémie de COVID-19 a entraîné des défis imprévus.

Quand tombe la bombe
© Martin Crep/HI
Mines et autres armes

Quand tombe la bombe

Aujourd'hui, 90% des victimes des bombardements sur les zones densément peuplées sont des civils. Quel est le prix payé par la population lors des conflits aujourd'hui ? Quelles sont les solutions ?

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.