Accès direct au contenu

Soudan du Sud: Handicap International poursuit son aide aux réfugiés

Urgence
Soudan du Sud
Une crise humanitaire se poursuit au Soudan du Sud, le plus jeune Etat du monde. Les combats, entamés en décembre 2013, ont eu de graves conséquences humanitaires. 
Des déplaces remplissent un questionnaire dans une tente réservée à leur accueil

Une crise humanitaire se poursuit au Soudan du Sud, le plus jeune Etat du monde. Les combats, entamés en décembre 2013, ont eu de graves conséquences humanitaires.

Les chiffres sont effarants : depuis le début des combats en décembre 2013, 1.100.000 Sud Soudanais ont dû se déplacer à l'intérieur du pays. Et 434.000 personnes sont allées cherchées refuge à l'étranger. (1)

Ces mois de combats ont eu des conséquences humanitaires désastreuses.

Handicap International est présente pour apporter une aide aux plus vulnérables. Voici un aperçu de nos actions :

Relais handicap et vulnérabilité (Juba et Awerial)

Distribution d'aides à la marche et de kits de soins.

  • 3691 personnes ont déjà bénéficié de l'aide des points relais handicap et vulnérabilité.
  • 1102 aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, cannes blanches, déambulateurs, ...) ont été distribuées aux personnes blessées ou vivant avec un handicap.
  • 623 kits d'assistance et produits non-alimentaires ont été distribués.
  • 406 kits de soin aux blessés (contenant des bandages, du désinfectant, des petits ciseaux, ...) ont été donnés aux personnes sorties de l'hôpital. Une infirmière était présente pour leur expliquer comment les utiliser.

Réadaptation physique

Une ergothérapeute et trois kinésithérapeutes accueillent les personnes blessées ou handicapées pour leur faire regagner un maximum de mobilité. 724 sessions de réadaptation ont été dispensées aux déplacés sud-soudanais.

Dans un environnement où l’accès aux services de santé et à un suivi médical de qualité sont extrêmement compliqués, il est essentiel de conseiller les patients sur les bonnes postures à adopter, comment utiliser correctement les aides à la mobilité et apprendre les exercices corrects. Ceci leur permettra d'éviter des lésions mais aussi d'améliorer leur mobilité et leur confort. 

Des équipes mobiles

Des agents communautaires travaillent à Juba (dans les camps de Juba 3/POC) et d'Awerial pour identifier les plus vulnérables et les orienter vers les services où ils pourront recevoir l'aide la plus adaptée. 

  • Avec l'appui d'un partenaire spécialisé, nous avons pu identifier 279 personnes atteintes d'une déficience visuelle. 238 d'entre elles ont reçu un avis médical et un traitement et 41 ont dû être opérées (de la cataracte ou d'un trachome).
  • 567 kits de protection avec une radio pour s'informer, d'une lampe et d'un sifflet (pour appeler à l'aide) ont été distribués, en priorité aux femmes isolées, dans les camps de Juba et d'Awerial où les conditions de sécurité sont particulièrement précaires. 

Des agents communautaires organisent également des séances de sensibilisation des chefs communautaires et des organisations humanitaires pour mettre en avant l’importance de prendre en compte les besoins spécifiques des personnes vulnérables, dont les personnes handicapées.

Séances de sensibilisation

Des agents communautaires, ayant de l’expérience dans des projets de développement de l’association,  organisent également des séances de sensibilisation auprès des chefs communautaires et des organisations humanitaires. L’objectif est d’insister sur l’importance de prendre en compte les besoins spécifiques des personnes vulnérables, et notamment des personnes handicapées.

Afin d’offrir un espace d’expression et d’écoute pour les personnes avec un handicap, ces agents organisent également des séances de groupe (groupes de parole, activités ludiques).

 

Appui psychosocial

Dans ce contexte de crise, de nombreuses personnes déplacées ayant trouvé refuge à Juba/PoC souffrent de stress, d’anxiété et de dépression. Afin de leur permettre de surmonter leurs traumatismes, Handicap International a mis en place un groupe de soutien psychosocial, qui compte actuellement 89 participants. Selon le facilitateur, ce projet a contribué à une réduction de l’anxiété des bénéficiaires et une amélioration de leur bien-être psychologique.

 

Soutien aux services médicaux (Nimule)

Dans le camp de déplacés de Nimule (dans l’Etat d’Equatoria-Oriental, à la frontière avec l’Ouganda) qui regroupe environ 30 000 personnes, Handicap International a également mené un projet de soutien aux unités de l’hôpital en partenariat avec l’ONG Merlin . 

Ce soutien s’est traduit par un appui technique à la prise en charge des personnes handicapées (12 membres du personnel médical hospitalier formés), mais également par la fourniture d’aides à la mobilité, et par des aménagements pour permettre l’accès physique des personnes handicapées aux bâtiments.
Des évaluations sont en cours pour explorer la possibilité de mener des actions similaires dans les hopitaux de Rumbek, Yambio, et des zones affectées par les combats sur les territoires de Jonglei et du Nile Supérieur.

Activiés dans les pays voisins (Kenya et Ethiopie)

Afin de venir en aide aux Sud Soudanais qui ont fui leur pays, Handicap International a décidé de mettre également en place des actions dans les pays frontaliers.

  • Au Kenya l’association mène un projet de développement de services de rééducation et d’inclusion, en partenariat avec IRC (International Refugee Council).
  • En Ethiopie,  nous recherchons des fonds pour démarrer un projet afin de venir en aide aux 185.000 réfugiés déjà présents.
     

(1) Chiffres : OCHA, South SudanCrisis, Situation Report au 31 juillet 2014

Pour aller plus loin

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre
© HI
Santé Urgence

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre

En fauteuil roulant depuis son enfance, Saima vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan. A cause de la pandémie et du confinement, leur quotidien est devenu insoutenable.

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus
© HI
Santé Urgence

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus

Toute la ville de Fafan est confinée. Mohamed a peur pour sa famille : il craint que la pandémie ne s’étende dans la région. Handicap International est à ses côtés.