Accès direct au contenu

Urgence Haïti et Cuba: Sandy frappe les Caraïbes

Urgence
Cuba Haïti
Le 25 octobre à l’aube, l’ouragan Sandy a traversé Cuba. « Malgré un système de Défense Civile cubain performant, Sandy a fait de très importants dégâts», témoigne Irène Manterola, directrice de programmes de Handicap International à Cuba. « C’est un ouragan atypique qui a surpris par la vitesse à laquelle il s’est organisé pour gagner en force, puis par l’itinéraire qu’il a pris vers le nord après son passage en Jamaïque, touchant les provinces orientales, ce qui n’est pas la route habituelle de passage des ouragans dans l’île. L’est de l’île est une zone montagneuse,  difficile d’accès, ce qui  a donc limité la vitesse des équipes de prévention et d’évacuation des personnes et des biens. »
Handicap International au cuba

En Haïti, le bilan après Sandy est également catastrophique. 52 personnes sont mortes et les dégâts sont immenses. Pour répondre à l’urgence, Handicap International a activé son mécanisme de réponse rapide (RRM – Rapid Response Mechanism) dans les 24h qui ont suivi le passage de la tempête. Des équipes ont été déployées pour évaluer les besoins de la population et préparer une réponse appropriée dans les meilleurs délais.  Un travail titanesque compte tenu des dommages causés par la tempête.

« Nous avons réagi très vite et c’était essentiel, mais les dégâts sont tels que nous nous attendons ce que notre réponse d’urgence se poursuive au cours des prochaines semaines. », dit Laurent Davy, responsable des opérations d’urgence en Haïti. « Nous travaillons en collaboration avec les équipes de la Protection Civile haïtienne et les communautés et tout le monde est mobilisé. Nous avions préparé ensemble ce genre de scénario et les secours s’organisent de façon aussi efficace que possible, mais la tâche est immense. Les réseaux de communication, les routes, ont été coupées et certaines zones sont devenues difficiles d’accès. »

Handicap International prête à réagir

Le 25 octobre à l’aube, l’ouragan Sandy a traversé Cuba. « Malgré un système de Défense Civile cubain performant, Sandy a fait de très importants dégâts», témoigne Irène Manterola, directrice de programmes de Handicap International à Cuba. « C’est un ouragan atypique qui a surpris par la vitesse à laquelle il s’est organisé pour gagner en force, puis par l’itinéraire qu’il a pris vers le nord après son passage en Jamaïque, touchant les provinces orientales, ce qui n’est pas la route habituelle de passage des ouragans dans l’île. L’est de l’île est une zone montagneuse,  difficile d’accès, ce qui  a donc limité la vitesse des équipes de prévention et d’évacuation des personnes et des biens. »

« Il y a des dégâts énormes », ajoute Irène. « 11 personnes sont mortes, 170 000 logement sont touchés (dont 15 392 détruits entièrement) et 70 % de la production agricole actuelle a été détruite dans les zones touchées. »      

Handicap International, qui avait réagi suite au passage des ouragans Ike et Gustav en 2008, se prépare pour une nouvelle intervention. « Il manque encore beaucoup d’information pour monter un projet, mais nous nous orientons vers une aide aux victimes pour  réparer les toits des maisons détruites dans la municipalité de Banes (Province de Holguin). C’est là que Handicap International intervient déjà. Nous voulons aussi améliorer les conditions d’hébergement des personnes les plus vulnérables (personnes en situation de handicap, femmes enceintes, personnes âgées) qui ont perdu leurs maisons et qui se trouvent encore dans des centres qu’il faudra équiper au mieux (matelas, draps, produits d’hygiène, …) pour permettre à ces personnes d’attendre que leurs maisons soient reconstruites . »

Pour aller plus loin

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter
© Phil Sheppard / Handicap International
Réadaptation Santé Urgence

COVID-19 : Les kinés de Handicap International sensibilisent au sujet des mesures d’hygiène à respecter

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, les équipes de Handicap International (H.I.) adaptent leurs activités et viennent en aide aux populations à risque. L’association informe notamment les populations locales au sujet des gestes d’hygiène à respecter. Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence pour H.I., témoigne.

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : Handicap International adapte ses actions pour protéger les plus fragiles

Sur le terrain, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour limiter l'expansion du Covid-19. Les modalités d’interventions sont revues. De nouveaux projets sont créés pour protéger les plus vulnérables du virus - les personnes handicapées, les enfants, les femmes et les personnes isolées ou âgées - et d’agir sur les effets de cette crise.

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.