Accès direct au contenu

Exposition «Pour un monde sans mines»

Mines et autres armes
Notre planète sera-t-elle un jour libre de toute mine antipersonnel? Visitez notre toute nouvelle exposition photos, du 29 septembre au 19 octobre et découvrez vingt ans d'action contre les mines!
Une petite fille de 10 ans avec une prothèse de la jambe droite joue avec d'autres enfants

Notre planète sera-t-elle un jour libre de toute mine antipersonnel? Quels progrès ont été réalisés au cours des deux dernières décennies, à quels défis sommes-nous confrontés? Visitez notre toute nouvelle exposition photos, du 29 septembre au 19 octobre et découvrez vingt ans d'action contre les mines!

Imaginez que chaque pas en dehors de chez vous puisse être fatal, à cause des mines enfouies dans le sol. Pour les habitants de 56 pays, c'est toujours une réalité. Heureusement, cette menace a fortement diminué depuis la signature du Traité d'interdiction des mines antipersonnel en 1997.

La Belgique a toujours été à la pointe du combat contre les mines. Saviez-vous par exemple que notre pays a été le premier au monde à interdire cette arme ? Vous retrouverez 20 ans d'actions en image pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur cette problématique. Alors venez découvrir cette nouvelle exposition, réalisée en collaboration avec le SPF Affaires Etrangères.

L'exposition sera inaugurée le 29 septembre à 10h.

Manneken Pis devient démineur

Pour marquer l'inauguration de l'exposition et célébrer le 20e anniversaire du Trité d'interdiction des mines antipersonnel, le plus célèbre des Bruxellois endossera une tenue de démineur le 29 septembre.

Infos pratiques

  • Exposition du 29/09 au 19/10/2017
    Place de l'Albertine - 1000 Bruxelles (à deux pas de la gare centrale) 
  • Habillage du Manneken Pis en démineur
    Le 29/09 à 12h, rue du Chêne - rue de l'Etuve - 1000 Bruxelles
     

 

Pour aller plus loin

Yémen, toute une génération blessée à vie Mines et autres armes Réadaptation Urgence

Yémen, toute une génération blessée à vie

Depuis le début du conflit au Yémen, Handicap International a pris en charge plus de 3 000 victimes d’armes explosives, dont 850 victimes de mines et de restes explosifs de guerre. Presque tous présentent des handicaps résultant de leurs blessures et auront besoin d’un suivi spécifique à vie. L’association est profondément préoccupée par les obstacles multiples aux interventions humanitaires et à l’accès aux populations. Thomas Hugonnier, directeur des opérations pour l'organisation au Moyen-Orient, témoigne de la situation dans le pays.

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Laos : deux victimes de sous-munitions témoignent

Ils vivent dans le même village. Ils ont tous les deux été touchés par l'explosion d'une sous-munition. Kua Tcho Tor d'abord et, 30 ans plus tard, Chue Por Vang.

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Dépollution au Laos : les équipes de déminage ne lâchent rien !

Au Laos, Handicap International poursuit ses interventions afin d’éliminer la menace et de réduire le risque humanitaire et socioéconomique que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les populations du pays.