Go to main content

SUBVENIR À SES BESOINS

Une femme chinois aux cheveux grisonnants assises derrière une machine à coudre, occupée à coudre un tissu.

© Yan Lei / Handicap International

Un appareillage, un traitement de kiné, c’est un premier pas vers plus d’autonomie pour une personne handicapée. Une autre étape importante : pouvoir gagner sa vie. Avoir un travail, c’est aussi  contribuer à faire vivre sa famille. La société pose aussi un autre regard sur la personne, qui est mieux acceptée.  Handicap International favorisons l’insertion professionnelle en apportant un appui à certains centres de formation, ou en facilitant l’accès des personnes handicapées aux formations existantes.

Mais l’acquisition de nouvelles aptitudes ne suffit pas toujours. Il faut parfois un petit coup de pouce: fournir le matériel nécessaire à la personne pour reprendre une activité, sensibiliser les employeurs potentiels…

NOTRE ACTION

  • Formation : formation des personnes handicapées à un métier, mais aussi à la gestion pour pouvoir lancer leur propre activité.
  • Fourniture : de matériel, de consommables ou un petit capital pour lancer un commerce, un élevage, …
  • Sensibilisation : de la communauté, des employeurs aux capacités des personnes handicapées, en les incitant à engager des personnes handicapées.
  • Adaptation des postes de travail : dans certains projets, les équipes d’Handicap International aident les employeurs à adapter l’environnement de travail pour faciliter l’intégration de la personne handicapée.

ENVIE DE SOUTENIR NOS PROJETS? CLIQUEZ ICI.

Pour aller plus loin

Ramesh : un courage immense ! Insertion Réadaptation

Ramesh : un courage immense !

25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Ramesh, 18 ans, se retrouve prisonnier des décombres. Il perd ses deux jambes. Après avoir suivi des séances de réadaptation et reçu des prothèses avec le soutien de Handicap International (HI), il remarche et s’entraine pour les jeux Paralympiques. Un parcours exemplaire, mais pas sans difficultés.
«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap» Insertion

«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap»

A 33 ans, Boubacar est juriste dans un ministère. Il se déplace avec des béquilles à cause de séquelles de poliomyélite. Un handicap moteur qui lui a fermé bien des portes ! Jusqu'à ce qu'il rencontre l'équipe du projet d'insertion professionnelle de Handicap International à Dakar, qui l'a accompagné dans son projet professionnel.
«Je suis super impatiente de retourner en classe» Insertion Réadaptation

«Je suis super impatiente de retourner en classe»

Un peu partout dans le monde, les enfants retrouvent le chemin de l'école. Christella vit à Port-au-Prince, en Haïti. Amputée de la jambe gauche suite au séisme qui a frappé le pays en 2010, la jeune fille a reçu une prothèse et est toujours suivie par les équipes de Handicap International. Après un bel été, elle se réjouit, elle aussi, de retourner en classe.