Accès direct au contenu

Deux grands défis pour l'aide au Népal

Urgence
Népal
Accompagner les blessés après leur sortie de l’hôpital et acheminer l’aide jusqu’aux populations isolées, deux défis majeurs pour les équipes de Handicap International.
Een lange rij mensen schuift aan om bij een vrachtwagen te geraken van waaruit noodhulpkits worden verdeeld.

Accompagner les blessés après leur sortie de l’hôpital et acheminer l’aide jusqu’aux populations isolées, deux défis majeurs pour les équipes de Handicap International.

Après les séismes du 25 avril et du 12 mai au Népal, nous avons renforcé les équipes sur place, qui comptent aujourd'hui 85 Népalais et 17 expatriés. Voici un aperçu de nos actions pour soutenir les survivants des tremblements de terre.

  • Nos équipes de kinésithérapeutes sont toujours mobilisées dans les hôpitaux de Katmandou et de Bidur / Trisuli. Le nombre de blessés du tremblement de terre et des différentes répliques se stabilise en ce moment autour de 17 000.
     
  • La distribution des 1500 kits de première nécessité se poursuit. 750 kits ont déjà été distribués dans le district de Nuwakot. La mousson n’a toujours pas commencé et nos équipes en profitent pour distribuer un maximum de matériel (notamment des tentes de haute qualité, capable de maintenir un minimum de confort pour les familles même en période d’intempérie) avant les premières pluies. Ces distributions vont maintenant se concentrer sur le district de Rassuwa, qui deviendra très difficile d’accès lorsque la mousson aura commencé.
     
  • Depuis le 12 mai, Handicap International assure (en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial – PAM) la gestion de l’un des deux centres de stockages de l’aide humanitaire à Katmandou (à Banepa précisément). Un espace de stockage a également été mis en place à Bidur et un autre sera déployé à Dhunche d’ici la fin de semaine. Des stocks mobiles (tentes d’entreposage de marchandises) et un système d’acheminement de l’aide depuis les stocks avancés vers les communautés devraient être mis en place dans les prochaines semaines.   
     
  • Un point-relais fixe pour les personnes handicapées et vulnérables  (DVFP - Disability and Vulnerability Focal Point) a été installé à côté de l’hôpital BIR à Katmandou. Il permet de suivre les personnes qui ont dû quitter l'hôpital, tant pour couvrir leurs besoins en réadaptation que leurs besoins de base. Quatre équipes mobiles travaillent déjà sur la vallée de Katmandou et une équipe supplémentaire a été déployée à Dhulikhel (Districts de Kavre / Palenche). D’autres points fixes vont être mis en place dans les prochains jours.
     
  • Le séisme ainsi que les répliques de forte intensité mettent les populations à rude épreuve. Handicap International va mettre en place des activités d’accompagnement psychosocial à destination des blessés mais aussi des personnes qui, sans avoir été blessées physiquement, sont exposées à d’importants risques de traumatismes ou de stress causés par la catastrophe, la perte d'un proche, de leur maison, ...

Pour aller plus loin

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet
Copyright HI
Urgence

Journée mondiale des réfugiés : les réfugiés handicapés davantage victimes de la violence et du rejet

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, Handicap International sort son nouveau rapport « COVID-19 dans le contexte humanitaire : pas d'excuses pour ne laisser personnes de côté » afin d’attirer l’attention sur les difficultées recontrées par les réfugiés et déplacés handicapés suite à la crise.

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19
© Handicap International
Urgence

B-SAFE, une réponse globale à la crise du COVID-19

Là-bas comme ici, la crise COVID-19 touche les plus vulnérables et aggrave les situations déjà problématiques. Pour répondre à cette crise et aux besoins des plus vulnérables Handicap International a mis en place une réponse globale, B-SAFE.

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo
© Lukasz Kobus
Santé Urgence

Un pont aérien humanitaire relie la Belgique et le Congo

Trois vols humanitaires sont partis le week-end dernier de Belgique et de France à destination de la République démocratique du Congo avec à bord plus de 40 tonnes de matériel et 172 agents humanitaires prêts à s'angager dans la lutte contre le COVID-19. Ce pont aérien humanitaire est un bel exemple de coopération entre plusieurs organisations humanitaires - dont Handicap International - et l'Union Européenne.