Accès direct au contenu

Le prix humanitaire Conrad N. Hilton décerné à Handicap International

La Fondation Hilton a annoncé ce 15 mars 2011 que le prix humanitaire Conrad N. Hilton 2011 était décerné à Handicap International pour son engagement auprès des personnes handicapées vivant dans des situations de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles. Depuis 1996, ce prix, d’un montant de 1,5 million de dollars américains, récompense chaque année une organisation humanitaire pour sa contribution exceptionnelle à l’apaisement de la souffrance humaine. Il sera remis à l’occasion d’une cérémonie officielle qui se tiendra le 13 avril 2011 à Redwood City, en Californie.
La médaille du "Hilton Prize"

La Fondation Hilton a annoncé ce 15 mars 2011 que le prix humanitaire Conrad N. Hilton 2011 est décerné à Handicap International pour son engagement auprès des personnes handicapées vivant dans des situations de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles. Depuis 1996, ce prix, d’un montant de 1,5 million de dollars américains, récompense chaque année une organisation humanitaire pour sa contribution exceptionnelle à l’apaisement de la souffrance humaine. Il sera remis à l’occasion d’une cérémonie officielle qui se tiendra le 13 avril 2011 à Redwood City, en Californie.

Le lauréat du prix humanitaire Conrad N. Hilton pour l’année 2011 a été désigné à Genève le mardi 15 mars par Judy Miller, vice-présidente de la Fondation Conrad N.Hilton et directrice du prix, en présence de la princesse Salimah Aga Khan, membre du jury, de Bernard Kouchner, ancien Ministre français des Affaires étrangères et européennes et ancien Haut représentant du Secrétariat général de l'ONU au Kosovo, de Cornelio Sommaruga, ancien secrétaire d’Etat de la Confédération helvétique, ancien Président du Comité International de la Croix Rouge et Président d’honneur du Centre international de déminage humanitaire de Genève (GHICD).

Madame Miller a souligné l’importance du travail de Handicap International pour améliorer les conditions de vie de personnes handicapées, en particulier lors de crises humanitaires. « Les personnes handicapées sont les plus vulnérables dans nos sociétés et Handicap International a transformé la façon dont le monde considère cette minorité oubliée. Grâce à 30 années d’un engagement sur le terrain toujours plus innovant et à une action de plaidoyer internationale, de plus en plus de pays s’assurent que les personnes handicapées bénéficient des mêmes droits que les personnes valides. Handicap International a étendu ses activités de l’aide aux victimes de mines à l’assistance aux personnes handicapées suite à des maladies, des blessures, des conflits ou des catastrophes naturelles. Des millions de personnes ont pu reprendre le chemin de la vie grâce au travail de cette organisation. »

Selon Judy Miller, environ 200 organisations humanitaires ont postulé au prix cette année. Un processus rigoureux d’évaluation des candidats finalistes a été conduit, comprenant des enquêtes sur le terrain. Un enquêteur de la Fondation Hilton a ainsi visité Handicap International au Kenya, où l’organisation travaille dans les camps de réfugiés Somali. La sélection finale a été opérée par un jury international composé de sept membres prestigieux.

La cérémonie officielle de remise du prix Conrad N. Hilton se tiendra le 13 avril 2011 à Redwood City, en Californie dans le cadre du Forum Global de la Philanthropie. Michelle Bachelet, ancienne Présidente du Chili, première Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive d’ONU Femmes, entité mise en place pour promouvoir l’égalité des sexes et l’indépendance des femmes, prononcera le discours d’ouverture de la cérémonie du Prix Conrad N. Hilton.

Pour Handicap International, co-lauréate en 1997 du Prix Nobel en tant que membre fondateur de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnel (ICBL) et lauréate en 1996 du Prix Nansen du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), le Prix Conrad N. Hilton récompense 30 ans d’action humanitaire. Pour Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur et directeur général de Handicap International: “Handicap International est née en 1982 pour agir et redonner une voix aux plus vulnérables d’entre nous, les personnes handicapées, qui subissent des crises liées à la pauvreté, aux conflits ou aux catastrophes naturelles. Je suis convaincu que les membres du jury du prix Conrad N. Hilton nous ont choisis car ils reconnaissent l’importance de notre travail auprès de ces minorités parmi les plus défavorisées au monde, et avec l’exigence que nous investissions ce précieux prix pour renforcer  notre capacité à apporter une aide de qualité et responsable »»

Présente dans 60 pays, la fédération Handicap International conduit plus de 300 programmes de développement et d’urgence. « Dans les situations d’urgence, la vitesse à laquelle une organisation est capable de fournir l’assistance sur le terrain est une question cruciale, pas uniquement pour faire la différence entre la vie et la mort, mais également pour empêcher qu’une blessure temporaire devienne un handicap définitif ». C’est pourquoi le Prix Conrad N. Hilton sera utilisé pour renforcer les capacités de réponse de l’association aux situations d’urgence et de pré-positionner du matériel pour permettre une réponse rapide aux crises.

Pour Vincent Slypen, directeur de la section belge de Handicap International, ce prix souligne l’importance de soutenir les personnes en situation de handicap dans les pays du Sud. « Aujourd’hui encore, les personnes handicapées se retrouvent trop souvent exclues, à la marge. Elles sont aussi largement négligées dans les programmes d’aide, que ce soit dans les projets de développement ou les situations d’urgence. Les actions menées sur le terrain par Handicap International permettent d’offrir une vie meilleure à ces personnes et favorisent leur acceptation par la communauté. »

Pour aller plus loin

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre
© HI
Santé Urgence

COVID-19 : au Pakistan, Saima et sa famille luttent pour survivre

En fauteuil roulant depuis son enfance, Saima vit avec sa famille dans un bidonville de Karachi, au Pakistan. A cause de la pandémie et du confinement, leur quotidien est devenu insoutenable.

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "
© Dieter Telemans / HI
Prévention Santé Urgence

COVID-19 - Notre message au Soudan du Sud : "Ne laissez personne derrière ! "

Dans la région de Juba, au Soudan du sud, l'équipe de Handicap International a identifié plus de 5 200 personnes handicapées ou très fragiles qui ont besoin d'aide alors que le COVID-19 fait son apparition. La plupart sont des personnes déplacées qui doivent faire face à de nombreux obstacles pour rester à l'abri du virus.

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus
© HI
Santé Urgence

COVID-19 en Éthiopie : pour ce père de 10 enfants, pas de clients, pas de revenus

Toute la ville de Fafan est confinée. Mohamed a peur pour sa famille : il craint que la pandémie ne s’étende dans la région. Handicap International est à ses côtés.