Accès direct au contenu

Myanmar, un an après le cyclone

Urgence
Bruxelles, le 02 mai 2009 - Le cyclone Nargis a frappé le Myanmar le 2 mai 2008, dévastant une part importante du delta de l'Irrawaddy. Les bilans estiment à 130.000 le nombre de personnes décédées ou disparues. Un an plus tard, Handicap International Belgique clôture ses projets sur place. Les actions menées ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et  de favoriser des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées.
Cyclone Nargis, Myanmar

Une vie décente pour les personnes handicapées victimes de Nargis

Bruxelles, le 02 mai 2009 - Le cyclone Nargis a frappé le Myanmar le 2 mai 2008, dévastant une part importante du delta de l'Irrawaddy. Les bilans estiment à 130.000 le nombre de personnes décédées ou disparues. Un an plus tard, Handicap International Belgique clôture ses projets sur place. Les actions menées ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et  de favoriser des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées.

En juin, Handicap International a reçu l'autorisation de mener sur place une mission d'évaluation des besoins. Le projet élaboré après cette mission anticipait des problèmes de malnutrition prédits par la plupart des acteurs travaillant au Myanmar et prévoyait, pour y faire face, un projet de kinésithérapie respiratoire.

Heureusement, la famine annoncée ne s’est pas produite. En septembre, Handicap International a donc réorienté ses projets pour s’ajuster aux besoins de la population. Toutes deux présentes sur place, les sections belges et françaises de l’organisation ont alors choisi de collaborer pour mettre en place un nouveau projet en partenariat avec l’association PMI. La section belge de Handicap International a donné des formations en kinésithérapie aux kinésithérapeutes de PMI et à des kinés recrutés localement par la section française, cette dernière se chargeant des aspects de kinésithérapie et de soutien psychosocial du projet.

Handicap International Belgique a par ailleurs aidé à la transformation de l’espace de vie des personnes handicapées, facilitant par exemple l’accessibilité des maisons et des chemins. Nous avons également soutenu des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées et leur famille en apportant un support très concret afin de permettre à ces personnes de retrouver des moyens de subsistance.

Pour aller plus loin

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI apporte une aide de « premiers secours » à 500 personnes

Les explosions du port de Beyrouth survenues le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nada Baghdadi, 27 ans, a une grave fracture à la jambe.

 

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours » à 500 personnes
©Tom Nicholson / HI
Urgence

HI apporte une aide psychologique de « premiers secours » à 500 personnes

L’explosion du 4 août à Beyrouth a traumatisé toute une population. En deux semaines, les équipes de HI ont apporté une aide psychologique d’urgence à près de 500 personnes.

Zeina, responsable d’une équipe d’urgence HI à Beyrouth, témoigne de l’ampleur de la catastrophe
© HI
Santé Urgence

Zeina, responsable d’une équipe d’urgence HI à Beyrouth, témoigne de l’ampleur de la catastrophe

 Zeina coordonne une équipe de 25 professionnels de l'urgence à Beyrouth. La situation est pire que ce qu'elle avait imaginé. Voici son récit.