Accès direct au contenu

Myanmar, un an après le cyclone

Urgence
Bruxelles, le 02 mai 2009 - Le cyclone Nargis a frappé le Myanmar le 2 mai 2008, dévastant une part importante du delta de l'Irrawaddy. Les bilans estiment à 130.000 le nombre de personnes décédées ou disparues. Un an plus tard, Handicap International Belgique clôture ses projets sur place. Les actions menées ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et  de favoriser des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées.
Cyclone Nargis, Myanmar

Une vie décente pour les personnes handicapées victimes de Nargis

Bruxelles, le 02 mai 2009 - Le cyclone Nargis a frappé le Myanmar le 2 mai 2008, dévastant une part importante du delta de l'Irrawaddy. Les bilans estiment à 130.000 le nombre de personnes décédées ou disparues. Un an plus tard, Handicap International Belgique clôture ses projets sur place. Les actions menées ont permis d’améliorer la prise en charge des patients et  de favoriser des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées.

En juin, Handicap International a reçu l'autorisation de mener sur place une mission d'évaluation des besoins. Le projet élaboré après cette mission anticipait des problèmes de malnutrition prédits par la plupart des acteurs travaillant au Myanmar et prévoyait, pour y faire face, un projet de kinésithérapie respiratoire.

Heureusement, la famine annoncée ne s’est pas produite. En septembre, Handicap International a donc réorienté ses projets pour s’ajuster aux besoins de la population. Toutes deux présentes sur place, les sections belges et françaises de l’organisation ont alors choisi de collaborer pour mettre en place un nouveau projet en partenariat avec l’association PMI. La section belge de Handicap International a donné des formations en kinésithérapie aux kinésithérapeutes de PMI et à des kinés recrutés localement par la section française, cette dernière se chargeant des aspects de kinésithérapie et de soutien psychosocial du projet.

Handicap International Belgique a par ailleurs aidé à la transformation de l’espace de vie des personnes handicapées, facilitant par exemple l’accessibilité des maisons et des chemins. Nous avons également soutenu des activités génératrices de revenus pour les personnes handicapées et leur famille en apportant un support très concret afin de permettre à ces personnes de retrouver des moyens de subsistance.

Pour aller plus loin

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres
© D. Kremer / HI
Mines et autres armes Urgence

Sous-munitions : des armes faites pour provoquer des massacres

Publié cette semaine, le rapport 2020 de l’Observatoire des sous-munitions révèle que de nouvelles attaques utilisant des armes à sous-munitions ont continué à se produire en Syrie en 2019. Les victimes sont toujours des civils, indique le rapport. Les utilisations récentes dans la guerre Arménie-Azerbaïdjan montrent que le combat pour éradiquer cette arme est loin d'être terminé.

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19
© Coalición LACRMD
Réadaptation Santé Urgence

HI aide les Vénézuéliens réfugiés en Colombie durant l’épidémie Covid-19

Face à la crise du covid-19, HI apporte un soutien aux vénézuéliens réfugiés en Colombie, pays qui compte près d’un million de personnes contaminées. Les conséquences de l’épidémie sont dramatiques.

 

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser
Copyright Google Maps
Mines et autres armes Urgence

Guerre dans le Haut-Karabakh : les bombardements sur les zones peuplées doivent cesser

Alors que les violences se poursuivent dans le Haut-Karabakh, les deux parties au conflit utilisent des armes explosives lourdes dans les zones peuplées, mettant la vie des civils en grave danger.